Actualités

Accueil >Actualités>35 euros pour le non-paiement de stationnement

auto(très)mobile

35 euros pour le non-paiement de stationnement

La réforme nationale du stationnement payant sur voirie est entrée en vigueur le 1er janvier 2018. L’amende pénale, dont le montant est de 17 euros sur l’ensemble du territoire national, est supprimée. Elle devient un « forfait de post-stationnement » : à Grenoble, pour non-respect de paiement initial au parcmètre, il faudra s’acquitter de 35 euros.

Désormais, pour l’automobiliste qui n’aura pas payé son stationnement en voirie, ou qui aura insuffisamment payé, la facture sera plus conséquente. Un choix parfaitement assumé par les élus de Grenoble.

Pour Jacques Wiart, adjoint aux déplacements, « il faut vraiment penser à acquitter immédiatement la redevance de stationnement, car les contrôles par les agents sont très fréquents. De plus l’application « ParkNow » permet désormais facilement le paiement avec son mobile, et même à distance. »

Cette mesure d’augmentation du forfait en cas de non-paiement de stationnement poursuit un objectif précis.

« Nous souhaitons que les parkings en ouvrages soient davantage utilisés », précise l’élu. « Et que l’espace public soit dégagé au profit de la sécurité et du confort des uns et des autres, et notamment des piétons. La tarification a d’ailleurs baissé dans les parkings en ouvrage qui sont encore sous-occupés. »

Avec son tarif de 35 euros, Grenoble se situe dans la moyenne des villes françaises, comme Lyon ou Rennes. Un taux dissuasif au service d’une politique publique de stationnement qui vise une ville plus durable, apaisée et végétalisée.

« Ceci dit, nous pensons que la voiture a tout à fait droit de cité, pas question de la bannir de la ville. Nous voulons équilibrer la place de chaque mode déplacement et le réaffirmons. »

À noter : les autres infractions au stationnement (gênant, très gênant, abusif, dangereux, dépassement de la durée limitée de stationnement) ne sont pas concernées par ces nouvelles règles. Les amendes résultant de ces infractions demeurent inchangées après le 1er janvier 2018.

Réforme du stationnement payant : le vrai / faux

Pour aller plus loin et répondre à vos interrogations sur le stationnement payant à Grenoble, Gre.mag vous invite à répondre à ce petit quiz…

 

Le montant des amendes de stationnement a changé

Désormais, on ne parle plus d’amende pénale mais de Forfait Post Stationnement (FPS). C’est le cas dans toutes les villes de France et cela fait suite à une réforme gouvernementale. Celle-ci laisse aux collectivités la possibilité de définir le montant du FPS. A Grenoble, le FPS est à 35€. A Lyon, le FPS est à 60 €, à Bordeaux et à Nantes, 35 €.

Les tarifs de stationnement ont augmenté au 1er janvier 2018

Dans les zones orange et violette, la grille tarifaire ne change pas : stationner 2h coûte toujours 4€50. Dans les zones vertes, les 8h de stationnement coûtent toujours 9€50.

La durée maximale de stationnement a augmenté en centre-ville

C'est vrai, mais... Avant le 1er janvier et l’entrée en vigueur du FPS, il était interdit de stationner plus de 2h en centre-ville. Seulement voilà, la réforme du stationnement oblige les collectivités à intégrer le montant du FPS dans la grille tarifaire. Concrètement à Grenoble, cela veut dire que les automobilistes doivent avoir la possibilité de payer 35€ pour une durée de stationnement définie par la collectivité. Ainsi, il a été décidé de laisser 30 min de plus de stationnement en centre-ville, pour un montant dissuasif de 1€ par minute ce qui porte la durée maximale possible à 2h30 pour un montant de 35€.

Cette réforme vise à faire payer le stationnement plus cher

La Ville de Grenoble insiste sur le fait que la durée maximale recommandée en centre-ville est toujours de 2 heures afin de favoriser la rotation des véhicules et donc l’activité commerciale.

Les parkings couverts sont plus chers

Au contraire ils sont moins chers ! Par exemple, stationner 2h en zone violette ou orange vous coûtera 4,50 € contre 3,70 € au parking Verdun ou 4 € au parking Philippeville. Les automobilistes sont donc fortement encouragés à utiliser ces parkings et à finir leur trajet à pied ou en transports en commun.

On peut stationner pendant 20 minutes gratuitement en centre-ville

Valable dans les zones orange et violette, ces 20 minutes gratuites sont valables une fois par jour et par véhicule sur tous les parcmètres.

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.grenoble.fr/actualite/1415/103-reforme-du-stationnement-payant-tout-savoir-sur-le-forfait-post-stationnement-fps-.htm
courrielhttp://www.grenoble.fr/demarche/454/659-paiement-mobile-et-systeme-piaf.htm

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Championnet

Si la rue m’était contée…

Budgets participatifs : du souffle pour la démocratie locale