Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>La Restauration à domicile souffle ses 50 bougies

Service à la personne

La Restauration à domicile souffle ses 50 bougies

Cette rentrée, la Restauration à domicile du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Grenoble fête ses 50 ans. L’occasion de s’immerger dans ce service hébergé à la Cuisine centrale de la Ville de Grenoble, qui s’adresse aux personnes ayant peu de ressources et en perte d’autonomie.

©Jean-Sébastien Faure

Tous les jours, les mêmes gestes recommencent à un rythme soutenu dans les locaux de la Cuisine centrale, situés derrière le Marché d’Intérêt National (MIN) : commandes, fabrication des repas, constitution des paniers repas dans la chambre froide, livraisons…

Le service Restauration à domicile, qui dénombre une dizaine de salarié-es, fait partie du CCAS de Grenoble et travaille en lien étroit avec la Cuisine centrale de la Ville de Grenoble.

360 repas par jour

En plus de la fabrication des repas pour les restaurants scolaires et les EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), la Cuisine centrale prépare les menus et les aliments destinés à la livraison à domicile, qui compte environ 800 bénéficiaires.En 2020, plus de 130 000 repas individuels ont été livrés à domicile, soit environ 360 repas par jour.

S’il veut d’abord répondre à un besoin fondamental, ce service a aussi pour objectif d’accompagner et de faciliter le maintien à domicile des personnes de plus de 60 ans, en situation de fragilité ou en incapacité temporaire ou permanente de se déplacer, telles que les femmes enceintes ou les personnes en situation de handicap…

©Auriane Poillet

Lien social

Monique Claveria, cheffe de ce service, détaille :

Nos agents sont tenus de remettre le repas en main propre car on en profite pour effectuer une veille sociale. On vérifie que ça va, que le logement et le frigo sont propres, que l’état de santé est bon, etc. Si ce n’est pas le cas, on alerte la famille ou les travailleurs sociaux. On s’adapte aussi aux besoins : si la personne dort, on laisse le repas devant la porte. Si elle est alitée, on a un double des clés.

Les bénéficiaires de la restauration à domicile sont livré-es au moins deux jours par semaine. Ce qui permet aussi de constituer des liens avec elles et eux.

«Lorsqu’un agent est longtemps sur la même tournée, il a la possibilité de créer une relation de confiance avec l’usager et d’installer une sorte de rituel», raconte Mohammad Rassouli, qui travaille à la Restauration à domicile depuis 1984.

Et la machine continue 365 jours par an depuis maintenant un demi-siècle puisque le service a été créé en 1971 !

informationRenseignements divers
Plus d’infos auprès du CCAS de Grenoble ou sur
courrielhttp://www.grenoble.fr/demarche/424/659

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Cherchez la petite bête !

Une fenêtre sur l’Europe à Grenoble

Le partage dans un germoir