Sports

Accueil >Découvertes >Sports>Cet été qu’on savoure à grands pas

rando

Cet été qu’on savoure à grands pas

Période propice à la randonnée, l’été offre mille et une possibilités de se dégourdir les jambes et de profiter des richesses naturelles de nos montagnes, dans les massifs alentours. Histoire de vous aiguiller un peu dans vos choix, on a demandé à Alan Gavarin, auteur de l’excellent blog isere-rando.com, de nous décrire quelques-unes de ses plus belles balades.

La rando star

La randonnée la plus populaire est sans doute celle de la Dent de Crolles. Elle s’élève sur le rebord est de la Chartreuse et elle est très facilement repérable depuis Grenoble et toute la vallée du Grésivaudan grâce à sa forme caractéristique de molaire. De plus, le niveau de difficulté pour atteindre le sommet, à plus de 2000 mètres d’altitude, n’est pas très élevé et elle reste accessible à une grande partie des randonneurs, depuis le col des Ayes.

 

 

La rando à faire en famille

Le Cirque de Saint-Même, en Chartreuse, est la randonnée familiale et ludique par excellence. Le départ s’effectue à Saint-Pierre-d’Entremont, à une petite heure de Grenoble. Point négatif de cette balade : le parking est payant l’été. Mais une fois sur place, c’est le bonheur pour les familles et pour les randonneurs débutants. Traversées de pontons, passages sous les cascades, et pique-nique au bord du ruisseau : tous les ingrédients sont là pour émerveiller les enfants !

 

La rando coup de cœur

Le massif de la Chartreuse possède, comme le Vercors, un parc naturel régional : les Hauts-Plateaux de la Chartreuse. Il est possible d’effectuer la traversée de ce magnifique espace protégé entre Chambéry et Grenoble en trois ou quatre jours.
Il existe plusieurs passages pour accéder à ces plateaux et l’un d’eux, l’Aup du Seuil, offre certainement l’un des plus beaux itinéraires autour de Grenoble. Une randonnée de difficulté moyenne au départ du col de Marcieu, avec comme point d’intérêt majeur ce magnifique cirque rocheux. C’est vraiment un endroit incroyable, à la portée de la plupart des randonneurs un peu sportifs. Après le cirque, une fois arrivé à la croix, il est possible de se balader sur les hauts plateaux ou, pour les plus aguerris, de continuer jusqu’aux Lances de Malissard.

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Faim de cycles

L’UT4M, l’autre grande boucle

La Caravane du Sport se fraie un passage