Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>A la Bastille, une prairie à orchidées restaurée

Chantier participatif

A la Bastille, une prairie à orchidées restaurée

Dans le cadre de la Trame Verte et Bleue, GENTIANA et le Conservatoire d’espaces naturels Isère ont organisé un chantier participatif sur le site de la Bastille. Dimanche 11 novembre, une quarantaine de volontaires a défriché une prairie à orchidées, qui accueille de nombreuses espèces végétales rares et/ou protégées.

Une quarantaine de personnes s’est portée volontaire pour réaliser ce chantier participatif. ©Jean-Sébastien Faure

Situé sur les hauteurs de Grenoble et offrant LA vue sur la ville, le site de la Bastille est prisé par les touristes et les sportifs. Constitué de différents milieux, il accueille également une biodiversité animale et végétale exceptionnelle.

40 bénévoles pour défricher

Sentiers, prairies et sous-bois se succèdent. Sur le versant Est du site, le long du sentier botanique de la Bastille, se trouve la pairie peu connue du « sentier des orchidées » qui recèle une grande diversité biologique.

En partenariat avec la Ville de Grenoble, l’association GENTIANA et le Conservatoire d’espaces naturels Isère ont souhaité organiser une journée de chantier participatif pour défricher l’endroit et laisser la place aux espèces végétales, alpines et méridionales rares et/ou protégées qui poussent sur le site.

On y trouve notamment l’Orchis de Provence ou le Cytise de France. Mais les arbustes qui menacent ces espèces se développent également sur la prairie. La quarantaine de volontaires a donc participé à la sauvegarde des végétaux protégés  le temps d’une journée.

Au programme : coupe des arbustes sélectionnés, évacuation des branchages et réalisation d’abris pour la faune à l’aide de branchages…

Laisser place aux orchidées sauvages

Au total, une quinzaine de mètres cubes de déchets ligneux ont pu être évacués à l’extérieur du site. Ces déchets sont ensuite broyés et réutilisés en paillage par le service des Espaces verts de la Ville.

Scier, couper, nettoyer… était le programme de cette journée de chantier participatif. © Jean-Sébastien Faure

Par la suite, le « sentier des orchidées » sera entretenu régulièrement afin de maintenir le milieu ouvert à plus long terme.

Au printemps prochain, les bénévoles du chantier sont invités à venir contempler le résultat de leurs efforts et les espèces patrimoniales présentes, telles que les orchidées sauvages.

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.cen-isere.org
courrielhttp://www.gentiana.org

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Dessiner, c’est comprendre !

L’important, c’est de participer !

Vers une structuration des Boîtes à Vélo