Actus des quartiers

Accueil >Actualités >Actus des quartiers>Chenoise

CROQUIS DE QUARTIERS

Chenoise

Au cœur du Grenoble historique, Chenoise est une rue centrale et très vivante grâce à ses commerces et ses nombreuses animations.

 

 

 

Bernard Cariou

Bernard Cariou a 58 ans et tient une boutique en ligne de livres anciens.

« Je suis né à Grenoble et j’ai choisi de m’installer ici dans les années 90 car c’est un quartier que j’ai toujours aimé pour sa dimension historique et son aspect central. Il suffit de descendre pour avoir le marché, les épiceries… Je ne vais jamais en grande surface et je n’ai plus de voiture depuis vingt ans. J’utilise les transports en commun et on est à proximité de beaucoup de choses : les brocantes, la Poste, la MDH centre-ville, les restaurants… La population du quartier est très mélangée : familles, seniors, étudiants… On a de bons rapports de voisinage et, le jour, c’est un quartier très agréable. Le soir, c’est bruyant car il y a beaucoup d’établissements de nuit. Ça entraîne aussi des problèmes de propreté mais, le matin, le jet est passé régulièrement. La piétonnisation me paraît normale car on est dans un quartier ancien et j’espère que cela amènera davantage de commerces de jour. »

 

Christine Richard

Christine Richard est assistante de direction. Âgée de 47 ans, elle vit dans le quartier avec son fils depuis cinq ans.

« Je me suis installée là par hasard mais je ne le regrette pas car tout est à portée de main : les commerces, la culture, la Bastille pour se balader, le tram… C’est hyper-pratique ! Il y a beaucoup de mixité sociale et tout le monde se connaît, discute… Au printemps, je suis devenue présidente de l’association Osez Chenoise, qui réunissait d’abord des commerçants et s’est ouverte ensuite aux habitants pour tisser des liens entre eux.

On organise des animations qui permettent aussi de promouvoir la rue, qui est très belle, et on a créé un Jardin des voisins, rue de Lionne, dont tout le monde s’occupe. La piétonnisation me paraît être une bonne idée : ça nous permettra de proposer aussi des activités dans la rue. C’est plus sécurisant pour les enfants, plus attrayant pour les visiteurs et j’espère que ce sera une occasion de l’embellir, de végétaliser…  »

 

Amédée Cherchab

Ce retraité de 78 ans habite le quartier depuis plus de quarante ans.

«Chenoise m’a tout de suite plus car c’est un quartier populaire, de voisinage, d’entraide… et je n’ai pas l’intention de le quitter tant que je pourrai monter mes quatre étages ! Pour faire les courses, on a le marché place aux Herbes et des petites épiceries. Je fais tous mes déplacements à pied ou à vélo, sauf pour sortir de Grenoble. Le problème, c’est la propreté car c’est un perpétuel combat avec certains habitants qui déposent leurs encombrants n’importe où, et on a parfois un peu d’incivilités avec les scooters qui roulent en sens interdit. Mais c’est un quartier vivant où il y a beaucoup d’animations à proximité, avec le théâtre Sainte-Marie d’en bas, le Festival du court place Saint-André et tout ce qui se passe quartier Saint-Laurent. Et, bien sûr, les concerts organisés par l’association Osez Chenoise, à qui je donne souvent un coup de main pour distribuer ses tracts.  »

 

Imene et Skander Rekik

Âgés de 37 et 41 ans, Imene et Skander Rekik sont propriétaires de la boutique de produits orientaux « Aux Bonnes épices ».

« C’est un magasin familial ouvert depuis les années 80, qu’on a repris en 2003. On a une large gamme de produits : beaucoup de fait maison, plus de 120 sortes d’épices, de la maroquinerie, de la poterie… On essaie d’avoir toujours de la nouveauté car on a une clientèle fidèle : des gens du quartier, mais aussi de Saint-Laurent. On accueille pas mal de touristes car on est dans le quartier historique où il y a de nombreux autres commerces, des bars, des restaurants… C’est très vivant, avec une population où toutes les cultures se mélangent sans problème.
Depuis quelques années, le quartier a connu des transformations : on regrette la suppression du parking place de Bérulle et ça manque de places pour les livraisons. On espère que la piétonnisation s’accompagnera d’un effort sur l’entretien. Il faudrait plus d’éclairage et on attend impatiemment la rénovation des immeubles rue Renauldon. »

Les commentaires (1)

Commentaire de chanel le 3 octobre 2017 à 15 h 49 min

merci de ces beaux témoignages !

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Quel nouveau visage pour la place Edmond Arnaud ?

Un vrai centre social au Patio

Raconte-moi l’histoire de Mistral