Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>De la Commune aux communs

Gre.mag n°32 - Groupe « Grenoble en Commun »

De la Commune aux communs

Nous commémorons cette année les 150 ans de la Commune, née en opposition à l’armistice franco-allemand du 28 janvier 1871. Soixante-douze jours durant, du 18 mars au 28 mai, le peuple de Paris fit l’expérience de la démocratie en réponse à un gouvernement incapable d’assurer la sécurité de la population. Cette révolte contre l’abandon des puissants, protégeant leurs seuls intérêts, résonne au présent, alors que nos communs sont mis à mal par les gouvernements successifs.

Creuset de nombreuses expériences sociales, la Commune prit fin avec la Semaine sanglante menée par le gouvernement de Thiers. Les combats qu’elle a portés nous animent encore aujourd’hui : protection sociale, émancipation des femmes et des travailleur-euses, laïcité, coopération, libération de la Culture… Ce sont autant d’ambitions toujours inachevées qui guident notre action.

Héritière de la Commune, la République a placé certains biens communs hors des lois du marché et de la tutelle des cultes : services publics de l’enseignement, de la santé, environnement… Tous pâtissent aujourd’hui du désengagement de l’État. Une inaction criante récemment sanctionnée par le Conseil d’État suite à l’Affaire du siècle, issue d’une mobilisation des citoyen-nes, qui a abouti à la condamnation de la France pour manquements au respect de ses engagements climatiques.

L’émancipation des citoyen-nes est la condition d’une avancée concrète dans tous les champs de la sécurité sociale et environnementale. Les libertés communales revendiquées par les Communard-es et l’administration autonome de leurs communes sont les prémices des revendications de démocratie participative qui nous animent aujourd’hui. Grenoble, berceau de la Révolution de 1789, porte la mémoire de cet évènement fondateur de la République à travers son engagement pour la protection de notre environnement, de notre démocratie, de tout notre système de solidarité. Des engagements portés avec les Grenoblois-es pour préserver nos biens communs, et qui gardent en eux l’esprit de la Commune que nous célébrons cette année.

Anne-Sophie OLMOS et Jérôme SOLDEVILLE, Élu-es du groupe

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.

Gre-mag vous propose aussi

Éric Piolle doit démissionner

Les Place(s) aux enfants arrivent !

Rentrée scolaire 2021 : agissons contre le décrochage scolaire !