Tous nos dossiers

Accueil >Dossiers >Tous nos dossiers>Des zones « apaisées » pour les écoles en centre-ville

Généralisation du 30 km/h

Des zones « apaisées » pour les écoles en centre-ville

Le trajet de l’école est une préoccupation importante pour de nombreux parents d’élèves
du centre-ville. Voitures majoritaires, absence de parkings à vélos, zone d’attente trop étroite, chassés-croisés difficiles… Autant de conflits d’usages qui créent un sentiment d’insécurité
et font émerger des demandes de « zones apaisées » aux abords des écoles.

Décroche Bizanet

Création d’un dépose minute devant l’école Bizanet

Plusieurs établissements scolaires ont déjà expérimenté des dispositifs visant à un meilleur partage de l’espace par les différents modes de déplacement (voiture, vélo et marche), pour emprunter le chemin de l’école avec plus de sérénité.
C’est le cas des écoles maternelle et primaire Ampère, situées de part et d’autre de la rue du Drac qui, au printemps 2015, ont testé deux moyens de réduire la vitesse et la circulation des automobiles, selon des propositions de parents d’élèves : l’accès de la rue du Drac a été coupé aux voitures au niveau des deux établissements à l’aide de deux jardinières, et le sens de circulation a été inversé sur cette même portion, pour rompre avec l’effet « ligne droite » qui pousse à l’accélération des véhicules.

Un travail à poursuivre

Selon un bilan réalisé par la Ville fin juin, inverser le sens de circulation répond bien aux objectifs fixés. Le dispositif de coupure appelle un travail de long terme: « nous devons étudier les conséquences du report de circulation et avancer collectivement » estime Marie-Ange Allain, responsable de l’antenne mairie secteur 1.
« L’environnement est maintenant plus sain pour les enfants. Il faut dans le même temps apporter des solutions aux autres usagers de la route. L’usage du dépose-minute devant l’école est une première étape » exprime un parent d’élève. Des aménagements ont en effet été réalisés à l’entrée de l’école primaire Bizanet afin d’apaiser la rencontre entre piétons, cyclistes et automobilistes, qui était source d’inquiétude pour l’association de parents d’élèves.

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi