Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>Grenoble marche pour la planète !

novembre 2018 / Groupe Rassemblement citoyen, de la gauche et des écologistes

Grenoble marche pour la planète !

Le dernier rapport du GIEC a sonné comme un nouveau cri d’alarme : si rien n’est fait dès aujourd’hui, le réchauffement global de la planète atteindra les 1,5 °C entre 2030 et 2050. À Grenoble, une étude réalisée en septembre 2018* illustre ce que cela signifierait pour notre territoire : les étés caniculaires tels que celui de 2003 deviendraient la norme alors que la neige sur nos montagnes se ferait de plus en plus rare en hiver. Le tout accompagné d’inondations, de feux de forêts et de mouvements de terrains plus fréquents.

Le GIEC rappelle aussi que nous avons toutes les cartes en main pour agir et éviter le scénario catastrophe. Les « marches pour le climat » organisées dans toute la France démontrent la préoccupation grandissante des citoyen·nes sur ces enjeux et leur volonté d’agir et de faire agir. Car oui, à tous les échelons, nous pouvons tous·tes agir.
Notre majorité porte dans son ADN ces préoccupations.

Depuis 2014, nous agissons à notre niveau, l’échelle locale, pour faire face au désormais inéluctable changement climatique tout en actionnant tous les leviers pour éviter le pire des scénarios : sur le logement avec des normes énergétiques 20 % supérieures à la réglementation nationale depuis 2014 et l’amplification du dispositif MurMur pour isoler l’existant ; sur les mobilités en encourageant les modes de transports doux et en améliorant les transports en commun ; sur la maîtrise de nos consommations énergétiques par la rénovation du patrimoine de la Ville (dont les écoles) ou encore un Plan lumière ambitieux ; sur l’aménagement de la ville en renforçant la présence de la végétation et de l’eau pour lutter contre les îlots de chaleur. Sur l’énergie, ce sont GEG et la Compagnie de Chauffage, deux outils communs Ville/Métropole, qui développent des énergies renouvelables non-carbonées…

Avec dans l’ensemble de ces politiques une prise en compte de la réalité sociale de chacun·e (tarification solidaire dans les transports et l’énergie, aides à la rénovation…) pour que ce mouvement de fond pour un territoire plus vivable puisse profiter à tous·tes.

Anne Sophie Olmos et Alan Confesson, co président.e.s du groupe

*www.grenoble.fr/593-grenoble-climat.htm