Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>Grenoble : une fragilité financière toujours présente

novembre 2018 / Groupe rassemblement des patriotes

Grenoble : une fragilité financière toujours présente

En septembre dernier, lors du Conseil Municipal, nous avons examiné le rapport alarmant de la Chambre Régionale des Comptes.

Ce rapport a permis de constater une dure réalité : un grand nombre de Grenoblois
vit précairement. Le taux de pauvreté est de 18.6 %. Alors que la moyenne nationale est d’environ 11 %.
À ce constat s’ajoute une autre réalité : la situation financière de la ville de Grenoble ne s’améliore pas. La fragilité de la ville s’explique par des années de mauvaise gestion de l’argent public.

La création de la métropole de Grenoble n’a pas amélioré la gestion financière de la ville. Au contraire, elle a transféré le problème.

Trois des problèmes de la gestion de la ville par la Chambre régionale des Comptes interrogent :
– Grenoble engage des sommes faramineuses dans des événements tels que la fête de la tuile (300 000 € !) quand tant de Grenoblois peinent à trouver un toit…
– La gestion des agents de la ville et leurs heures supplémentaires
– Le manque d’entretien de certains bâtiments publics comme l’Hôtel de Ville qui manque de s’effondrer

Malgré la fragilité financière de Grenoble, la ville continue dans les dépenses. Des économies permettraient pourtant de redynamiser la ville de Grenoble.
Redynamiser Grenoble, c’est lutter contre la pauvreté. Et, lutter contre la pauvreté c’est offrir aux Grenoblois une meilleure qualité de vie.
Prenons soin de notre ville !

Contact : mireille.dornano@grenoble.fr