Actus des quartiers

Accueil >Actualités >Actus des quartiers>Jardin de Bévière : entre jardin partagé et verger collectif

Jardiner en ville

Jardin de Bévière : entre jardin partagé et verger collectif

Au bout de la rue Bévière, entre les différentes résidences du « square », un petit lopin de terre s’est récemment refait une beauté grâce à une poignée d’habitants motivés, et l’équipe Vallier du service des Espaces verts. L’ancien site Lustucru accueille aujourd’hui un jardin partagé et un verger collectif.

Non loin du parc Valérien Perrin, au bout de la rue Bévière, un petit espace fait office de square. Le lieu, ancien site de l’entreprise Lustucru, accueille aujourd’hui plusieurs résidences : logements privés, sociaux, maison de retraite…

Au centre, un carré de verdure surélevé a été créé en 2013. Sans usage clairement défini, l’endroit est délaissé.

Cliquez sur l’image pour lancer ce diaporama de 10 images

Karine Quatela, habitante du quartier, a un jour décidé qu’il en serait autrement. A travers le dispositif Jardinons nos rues, la mère de famille demande à transformer la moitié du carré en jardin partagé.

C’est chose faite depuis deux ans et aujourd’hui, une dizaine de personnes s’occupe des parcelles de légumes et de diverses plantes…

Du jardinage et de la solidarité

« J’ai essayé de monter ce collectif et c’est une réussite », se réjouit Karine. « Tout le monde dit que c’est génial, les gens nous interpellent quand on jardine. »

Au départ, la novice en jardinage a été rejoint par deux ou trois personnes. Le bouche-à-oreille a permis à Hélène de découvrir ce havre de verdure :

J’ai emménagé ici en novembre dernier et j’avais envie de faire des expériences en jardinage pour comprendre comment enrichir la terre ou éviter les mauvaises herbes par exemple. C’est intéressant d’échanger avec les autres jardiniers.

De son côté, Clément était intéressé par les potagers, d’où son inscription au jardin partagé : « Je ne viens pas aussi souvent que j’aimerais car cela demande de l’investissement, mais il y a une solidarité entre les jardiniers que j’apprécie », explique-t-il.

Vigne, prunier, framboisier…

Cette dizaine d’habitants gère donc cet espace de verdure qui occupe la moitié du carré surélevé. L’autre moitié a récemment été transformé en verger collectif par les neuf agents de l’équipe Vallier du service des Espaces verts de la Ville  début 2018.

« Cet espace a été transformé à la demande des habitants et du service des Espaces Verts », explique Jean-François Eynard. © Auriane Poillet

Jean-François Eynard, chef d’équipe, explique :

A la conception de cet espace, on a essayé de jouer sur les odeurs pour plus d’interactivité. C’est très important et c’est agréable.

De fait, on y trouve un carré constitué des plantes aromatiques, comme de la sauge ananas, du thym angélique, de la menthe…

Un coin de tranquillité

Tout autour de l’espace, s’alignent différents arbres et arbustes fruitiers. Vigne, prunier, amandier, grenadier, framboisier, mûrier… une diversité d’espèces se côtoie. « Ça plaît beaucoup aux gens. Ils ont gagné en tranquillité », ajoute-t-il.

En 2019, le verger collectif sera rétrocédé au collectif d’habitants du jardin de Bévière, même si l’entretien du gazon et les tailles seront toujours réalisées par l’équipe du service des Espaces Verts.

« Je serais heureux le jour où les habitants viendront s’installer ici avec des transats », conclut le chef d’équipe dans un sourire. « En tout cas, c’est ce que moi je ferais. »

informationRenseignements divers
courrielhttps://www.grenoble.fr/parcelle/1463/1020-le-jardin-de-beviere.htm

Les commentaires (1)

Commentaire de Nicole mathelin le 23 novembre 2018 à 12 h 57 min

Je trouve cette initiative très bien pour tout le monde petits et grands j apprécie qu il y est encore des jeunes mamans pour organiser tout cela car cela prend du temps et beaucoup d’investissement et lorsque je passe devant ce petit jardin c est tres agreable de voir la convivialité qui se dégage entre voisins merci à çette maman et aux petits jardiners

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Presqu’île

Ressemer La Prairie

Le théâtre Prémol entame bientôt sa nouvelle vie