Découvertes

Accueil >Découvertes>La Fabrique des petites utopies partage son camion-théâtre

petite annonce

La Fabrique des petites utopies partage son camion-théâtre

La Fabrique des petites utopies installera son camion-théâtre au parc Paul Mistral du 28 novembre au 14 décembre et le mettra à la disposition de plusieurs artistes grenoblois.

Fabrique petites utopies, Maroc Les 3 photos au Maroc ont été prises durant leur tournée là-bas

 

Depuis quinze ans, le metteur en scène Bruno Thircuir et sa Fabrique des petites utopies construisent « un théâtre pour tous, qui raconte le monde de manière politico-poétique » et sillonnent les routes avec leur théâtre ambulant. Dans le cadre du festival Migrant’Scène, celui-ci fera escale au cœur de Grenoble, non loin du quartier Alma Très-Cloîtres, « qui est historiquement un quartier de migrants », et se proposera de « remettre l’art dans l’espace public ».

Le 28 novembre, la compagnie jouera Rue des Voleurs, d’après Mathias Enard. Ce spectacle dépeint la jeunesse du Sud à l’heure des Printemps arabes et sera donné dans une version franco-arabe « affinée à l’automne durant une tournée au Maroc ». Puis elle mettra son camion-théâtre à la disposition de l’association Retour de Scène Dynamusic, qui organisera une série de concerts sur le thème des musiques engagées, et de la compagnie Les Apatrides qui s’installera en résidence de travail.
« Prêter notre camion, c’est illustrer concrètement une idée de partage des outils sans laquelle la création n’est pas possible », conclut Bruno Thircuir. « Ce sera l’occasion de se retrouver dans un espace commun où l’on espère aussi organiser des rencontres, des temps de réflexion… sur le thème des migrants. »

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.petitesutopies.com

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

L’amour n’a pas d’âge !

L’Ukraine au chœur

Frissons bleus