Actus des quartiers

Accueil >Actualités >Actus des quartiers>Le collège Lucie Aubrac à l’ombre des Saules

villeneuve

Le collège Lucie Aubrac à l’ombre des Saules

Après l’incendie qui a détruit leur collège en juin dernier, les 350 élèves du collège Lucie Aubrac font leur rentrée dans l’ancien établissement des Saules réhabilité, renommé Lucie Aubrac Géants. Un accueil temporaire prévu pour une période de deux à trois ans.

Pour exprimer leur émotions, collégiens et élèves des écoles alentour ont accroché des dessins devant le collège, après l’incendie.

 

La rentrée dans l’établissement des Saules garantit la continuité du projet pédagogique et présente l’avantage d’une forte proximité géographique avec le quartier de la Villeneuve, sans rompre les liens pédagogiques avec les acteurs locaux. Mais dès aujourd’hui, une question s’impose : quel est l’avenir de l’ancien collège ? Sera-t-il reconstruit ou non, sur place ou ailleurs ?

Il est trop tôt pour le dire. Dès fin juin, Jean-Pierre Barbier, président du Conseil du département, annonçait l’ouverture d’une concertation, avec les habitants et l’équipe enseignante, dès ce mois de septembre et une décision fin 2017.

Le collège, cœur vivant du quartier

« Des services, des équipements publics et des commerces ont déserté la Villeneuve. Le collège est une institution. Lieu de vie, de savoirs, de socialisation, d’apprentissage et de construction de la citoyenneté, le collège fait partie de l’identité du quartier. Nous voulons le garder, d’autant plus que l’équipe pédagogique, volontaire et investie, est stable et s’applique à déceler les réelles qualités des enfants », lance Isabelle Barbier-Reuille, parent d’élève.

Classé en Réseau éducation prioritaire +, le collège bénéficie de moyens humains et financiers supplémentaires qui lui permettent de développer de nombreux ateliers, actions en réseau avec les écoles primaires, la Cordée, les bibliothèques, l’Espace 600, le Conservatoire dans le cadre de la Classe à horaires aménagés théâtre…

« C’est un argument fort en faveur du maintien du collège sur le quartier, ne pas rompre la continuité scolaire entre le primaire et le secondaire qui pourrait être préjudiciable aux familles les plus fragiles et ne pas dispatcher des enseignants qui souhaitent poursuivre le travail en équipe dans un établissement qui progresse », explique José Olivares-Flores, professeur de physique chimie. Certains habitants demandent la délocalisation du collège sur un autre quartier pour favoriser la mixité sociale.

L’avenir décidé en fin d’année

Pour la rentrée de septembre, la mise en place d’une large concertation auprès des parents d’élèves et de l’équipe pédagogique est annoncée à propos de la reconstruction du collège. Une décision sera prise à la fin 2017.

Une occasion, pour Benoît Delaby, parent d’élève, président de La Cordée, de rappeler que « le collectif de parents d’élèves et d’habitants Sauvons Lucie Aubrac souhaite sortir de l’ornière et invite les résidents, en tant qu’experts d’usage, à participer aux débats et devenir interlocuteurs privilégiés des élus.
Nous devons construire le futur établissement ensemble, c’est un enjeu majeur pour la Villeneuve ».

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Raconte-moi l’histoire de Mistral

Foch

L’Alpinthon en action !