Sports

Accueil >Découvertes >Sports>Le Futsal féminin se fait sa place

Le Futsal féminin se fait sa place

Nous vous comptions, il y a près de deux ans, les premiers pas de la section féminine du club des Géants. Elles étaient alors une petite quinzaine de débutantes à découvrir une discipline qui reste confidentielle, encore plus dans sa pratique féminine. Depuis, les « Géantes » ont bien grandi et commencent à se faire une petite place dans le monde des roulettes et des petits ponts.

Elles sont de plus en plus nombreuses à se rendre au gymnase des Saules. Cette saison, elles sont ainsi 22 filles, âgées de 14 à 23 ans, à défendre les couleurs du club. « Quand on a commencé à évoquer ce projet dans un bureau de la direction départementale de la cohésion sociale, c’était un vrai pari », se souvient Zak Mahroug, éducateur au sein du club de la Villeneuve.

« On a accepté le challenge et grâce à l’important soutien des collectivités, notamment de l’adjoint aux sports Sadok Bouzaïene, -et de la Mission sports et quartiers de la Ville, qui fait intervenir un agent ville sur les séances d’entraînement pour soutenir l’éducateur, tout est fait pour que l’accès à la pratique et le développement de la section se fassent dans les meilleures conditions. »

Une pratique sportive collective pour les femmes

La volonté initiale du club de la Villeneuve était d’ouvrir une pratique sportive collective à une population féminine qui pouvait se montrer réticente à franchir le cap. « C’était important pour nous que TOUS les habitants – pas que les garçons – puissent s’exprimer dans notre club. La plupart des filles qui nous ont rejoint n’avaient jamais pratiqué de sport en dehors du milieu scolaire auparavant. ». D’où une première approche non compétitive, dans une ambiance plus intimiste dans un premier temps.

« Le but c’est qu’elles puissent déjà se défouler, pratiquer une activité physique. La notion de mise en confiance a été aussi très importante. Le futsal est aussi une discipline qui permet une intégration plus simple : c’est en salle, c’est confiné, on ne laisse pénétrer personne dans l’enceinte du gymnase pendant les entraînements. »

Myriam, une joueuse, confirme. « L’équipe, c’est la famille ! On se respecte, on prend du plaisir, on est très fair-play entre nous. Le lundi, à la fin de l’entraînement, on n’a qu’une hâte : se retrouver la semaine suivante. » Son entraîneur va dans le même sens : « les entraînements sont complets depuis le début de la saison, il ne manque jamais une fille. »

Vers de plus grands challenges

 Cette inscription dans un projet collectif est importante mais le but n’est toutefois pas de les faire rester uniquement entre elles. Une fois la confiance installée, ce sont les notions d’ouverture et de liens qui prédominent. « L’an passé on a mis nos U13 et les féminines sur un même tournoi ; ils se sont super bien entendus et ont pu faire connaissance », explique Zak. « On va renouveler ce genre d’expériences cette année. De même, nos joueuses les plus âgées seront impliquées lors du stage pour faire partie de l’encadrement. »

Les filles des Géants participent en outre depuis l’an dernier au « Challenge Isérois de Futsal Féminin », initié par un autre club grenoblois – décidément à la pointe du développement de la discipline – la JOGA (club du Village Olympique). « Une épreuve qui permet de répondre aux besoins de compétition des joueuses. »

« Je confirme qu’on déteste perdre » sourit Myriam. « C’est normal, on essaye de progresser, d’aller le plus loin possible. Cette compétitivité est importante et aide à ne pas nous rendre différentes de ce que font les garçons. C’est ce qui fait que le futsal se féminise de plus en plus, qu’il choque de moins en moins et est un milieu très ouvert d’esprit. »

La réussite est tellement au-rendez vous que le Futsal des Géants pourrait créer une deuxième équipe dès l’année prochaine. « On bloque en général à 15 éléments nos équipes jeunes, pour pouvoir fournir un travail de qualité. Là, on a 22 filles mais on ne voulait refuser personne, tellement c’était un plaisir de voir ce projet aussi bien fonctionner… », se réjouit un Zak Mahroug qui fait savoir que vous êtes toutes les bienvenues ! Le message est passé.

informationRenseignements divers
courriel divers
futsalmdh2@hotmail.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Marine Montesinos, planche à dessein

Handi-Garde en pleine ascension

La Grenobloise sera «virtuelle»