Sports

Accueil >Découvertes >Sports>Le Palais des sports de nouveau en piste

cyclisme

Le Palais des sports de nouveau en piste

Les pistards de l’agglomération ont réinvesti « leur » Palais des sports à l’automne et l’hiver derniers. Une première depuis vingt-cinq ans !

Samedi 28 février 2015 Pour les pistards,  journée portes-ouvertes de la piste du Palais des Sports organisée par l'Entente Sud-Isère Piste.  Lieu : Palais des Sports.    © Alain FISCHER 2015, Ville de Grenoble.

Ce retour a ciblé large puisqu’au-delà des membres des écoles de cyclisme, des scolaires et des personnes âgées ont également pu enchaîner les tours de piste grâce au projet porté par l’Entente Sud Isère Piste. Et si, depuis mars dernier, les cyclistes sur piste ont quitté le bois du Palais pour retrouver le bitume pour leurs entraînements, la fête n’est pas tout à fait finie.

La piste du Palais des sports accueille ainsi, le 7 mai prochain, la coupe de France Juniors.« Soit la présence des cent meilleurs juniors français, dont certains font partie du top européen » explique Michel Meunier, un des responsables de l’organisation. « L’occasion de voir un très beau spectacle, une répétition générale avec les championnats de France. Ce retour aux Palais des sports, c’est la meilleure nouvelle de ces vingt-cinq dernières années ! »

De là à imaginer l’organisation d’événements de plus grande envergure… Il y a un pas que Michel Meunier ne franchit pas, pas encore en tout cas ! « La piste est un peu courte, 210 mètres contre 250 mètres pour les pistes des grands championnats, et c’est compliqué à financer. Mais on est sur la bonne voie, donc il ne faut jamais dire jamais… »

informationRenseignements divers
Coupe de France juniors, samedi 7 mai, 11h-17h, entrée libre.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Mouvements de printemps

Tremplin Handisport, un élan vers l’insertion

Le GUC, centenaire fringant