Découvertes

Accueil >Découvertes>Le Printemps du livre en bonne voix

événement

Le Printemps du livre en bonne voix

Du 5 au 9 avril, le Printemps du livre accueille quarante-cinq invités. Au programme, des rencontres bien sûr, mais aussi des lectures qui prennent des formes inattendues pour séduire tous les publics.

Le festival réaffirme son ouverture à toutes les facettes de la littérature. Aux côtés d’une belle brochette de romanciers (Jonathan Coe, Serge Joncour, Nathacha Appanah, Antoine Choplin, Chloé Delaume…) il reçoit douze auteurs ou illustrateurs jeunesse (Jo Witek, Michaël Leblond…) et six bédéistes (Morgan Navarro, Marcelé…).
Dès le 5 avril, une trentaine de rencontres se déroule à Grenoble dans les bibliothèques de quartier, les lieux associatifs… tandis que 93 rendez-vous réunissent auteurs et élèves, de la primaire au lycée. Puis, du 7 au 9 avril, le festival prend ses quartiers au Musée de Grenoble où l’on retrouve les stands des libraires, les auteurs invités pour une soixantaine de rencontres et de nombreuses animations qui s’appuient sur la richesse des lieux.

 

Du 7 au 9 avril, le festival prend ses quartiers au Musée de Grenoble

En effet, depuis son installation au Musée il y a trois ans, le Printemps encourage le public à investir les salles d’exposition. Pour créer des passerelles entre littérature et beaux-arts, des « lectures et parcours en correspondance » avec les œuvres sont organisés. En compagnie des romanciers ou des illustrateurs, ces déambulations en petits groupes mettent en résonance un ouvrage avec une ou plusieurs œuvres (tableau, sculpture…) à travers une lecture d’extraits ou la mise en parallèle d’un univers pictural. Cette année, onze romanciers (Stéphane Audeguy, Céline Minard, Joël Baqué…) et cinq illustrateurs (Aurélie Neyret, Alexandra Huard…) se prêtent à l’exercice, pour des temps réservés aux scolaires et des rendez-vous tous publics.

En image et en musique
Le Musée sert également d’écrin à des créations originales qui mettent les œuvres en voix, mais aussi en image ou en musique avec la complicité d’artistes grenoblois. Beaucoup de ces propositions s’adressent aux familles : par exemple l’illustratrice Natali Fortier fera découvrir son univers grâce à une lecture musicale assortie d’une projection d’images de son album : L’Amour ça vaut le détour. Quant aux ados, Claudine Desmarteau leur réserve une lecture de morceaux choisis de son roman Jan, accompagnée d’une projection d’extraits du film Les 400 Coups, de Truffaut.

Enfin, le Printemps nous entraîne au Théâtre municipal pour trois lectures musicales proposées par des écrivains qui ont aussi une belle carrière de musiciens : Bertrand Belin, Magyd Cherfi et Theo Hakola. En privilégiant ainsi les rendez-vous où les auteurs font entendre eux-mêmes les textes, le Printemps tient le pari de faire découvrir les ouvrages de façon vivante, dynamique et festive, dans un rapport de proximité qui facilite le partage et rassemble un très large public.

informationRenseignements divers
Du 5 au 9 avril. Entrée libre et gratuite.

courrielhttp://printempsdulivre.bm-grenoble.fr/

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Archi-engagée

Bas les masques !

Nouveau : une application pour mesurer la qualité de l’air