Dossiers

Accueil >Dossiers>Les acquisitions de la Bibliothèque d’étude et du patrimoine

découverte

Les acquisitions de la Bibliothèque d’étude et du patrimoine

La Bibliothèque d’étude et du patrimoine (BEP) abrite de nombreux trésors et continue d’agrandir ses collections par des acquisitions régulières. Qu’il s’agisse d’achats ou de dons, celles-ci visent à compléter les fonds existants pour enrichir notre patrimoine.

© Bibliothèque Municipale de Grenoble

© Bibliothèque Municipale de Grenoble

 

Parmi les 800 000 documents conservés à la Bibliothèque d’Etude et du Patrimoine, beaucoup sont anciens, rares et précieux et les collections s’articulent autour de plusieurs axes forts : manuscrits médiévaux, livres d’heures des XVe et XVIe siècles, patrimoine dauphinois, personnalités locales (Stendhal, Berlioz, Champollion…), livres de voyage, jeux anciens…

Parfaire un ensemble

C’est la nature de ces fonds remarquables qui détermine la politique d’acquisition puisqu’il s’agit de compléter ces ensembles de manière cohérente. Par exemple un des fonds les plus importants est constitué de manuscrits et imprimés anciens – et notamment de nombreux livres liturgiques – acquis par la confiscation révolutionnaire des biens du monastère de la Grande-Chartreuse.

Pour parfaire cette collection, en 2016, la Bibliothèque d’Etude et du Patrimoine a acheté un antiphonaire (livre de prières avec notations musicales) manuscrit datant du début du XIVe siècle et provenant de l’ordre des Chartreux. Ce manuscrit présente un vrai intérêt pour la recherche car il pourra donner lieu à des études comparatives avec les huit autres antiphonaires que possède la bibliothèque. Son achat constitue par ailleurs une opportunité qu’il fallait saisir, car il est très rare de trouver une telle pièce à la vente !

Stendhal, Matisse et les autres

Également très complet, le fonds Stendhal rassemble toutes les éditions originales de l’écrivain et la plupart de ses manuscrits. Aujourd’hui, la Bibliothèque d’Etude et du Patrimoine cible sa recherche sur des documents qui n’ont pas été édités ou qui présentent un intérêt pour la recherche.

la bibliothèque surveille les ventes aux enchères, notamment au prestigieux Hôtel Drouot, et reçoit des alertes du ministère de la culture sur les pièces mises en vente

En 2016, elle a fait l’acquisition de deux pièces qui éclairent sa biographie : une lettre manuscrite de la comtesse de Tracy à Stendhal et un exemplaire de l’édition originale de « Promenades dans Rome » qui comprend un testament autographe de l’écrivain en première page.

En 2016, la bibliothèque a aussi acheté plusieurs récits de voyages (fin XVIIIe-début XIXe) qui rejoindront le fonds dédié aux livres de voyage de l’Ancien Régime, et un ouvrage sur « Le Jeu de L’Hombre » (1709) en lien avec sa belle collection autour des jeux de cartes et d’échecs anciens. Sans oublier un exemplaire du tirage de tête de « Cher Matisse… » qui réunit douze lettres d’artistes contemporains rendant hommage au peintre.

Il trouvera place dans la collection de livres d’artistes de la bibliothèque qui compte déjà plusieurs volumes de dessins de Matisse.

A l’affut de la perle rare…

Chaque année, la Ville consacre au total 400 000 € aux acquisitions du musée de Grenoble, du Muséum d’histoire naturelle et des bibliothèques. La Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine dispose pour ses acquisitions patrimoniales d’un budget de 27 500 € : un montant moyen, car elle ne s’interdit pas de le dépasser si un document indispensable se présente… mais rééquilibre les comptes l’année suivante !

Elle peut aussi bénéficier de subventions de l’État et de la Région pour un montant de 50 % maximum du prix total. Pour les achats importants comme l’antiphonaire (38 000 €) le projet est soumis à validation des élus.

le mécénat témoigne de la grande confiance accordée par les donateurs à la Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine dans sa mission de conservation

Mais encore faut-il dénicher toutes ces pépites ! Pour cela, la bibliothèque surveille les ventes aux enchères, notamment au prestigieux Hôtel Drouot, et reçoit des alertes du ministère de la culture sur les pièces mises en vente. Elle s’appuie aussi sur un important réseau de libraires spécialisés, de collectionneurs et de particuliers.

Les achats s’effectuent le plus souvent à distance, certificats d’expertise à l’appui, et nécessitent une vraie réactivité car les pièces rares restent peu de temps sur le marché !

Une relation de confiance

La Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine reçoit aussi régulièrement des dons qui peuvent être très précieux. Ainsi, l’ouvrage « Maximes et Pensées  » de Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort annoté de la main Stendhal, offert par Pierre Bergé en janvier 2016, est estimé à 300 000 € !

De même, le fonds dauphinois a été grandement étoffé grâce à des dons successifs autour de l’œuvre de la poétesse grenobloise Suzanne Renaud. De 1983 à 2015, grâce à la contribution généreuse de plusieurs donateurs – et des achats réguliers – il a peu a peu réuni la quasi-totalité des manuscrits de l’artiste et de ses correspondances.

Ce mécénat, qui est souvent le fruit d’une relation privilégiée, témoigne de la grande confiance accordée par les donateurs à la Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine dans sa mission de conservation. C’est d’ailleurs pour continuer à mener celle-ci dans les meilleures conditions que la bibliothèque n’accepte pas systématiquement les dons.

En effet, chaque pièce qui rejoint ses fonds requiert du temps pour être traitée. Il faut donc que son intégration se fasse en cohérence avec l’ensemble des collections, sans doublons, et toujours avec le souci d’un intérêt pour la recherche… et le grand public.

Des trésors à partager

Car ces documents ont aussi vocation à être valorisés ! Par exemple en 2015, la Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine a organisé une grande exposition « Nos rêve s’en iront par les chemins » autour de Suzanne Renaud et de son époux le poète Bohuslav Reynek, et l’été dernier, l’ouvrage offert par Pierre Bergé a été exposé au musée Stendhal.

informationRenseignements divers
12, boulevard maréchal Lyautey
Tél. 04 76 86 21 00
courrielhttp://www.bm-grenoble.fr/

Pièces jointes: