Actus des quartiers

Accueil >Actualités >Actus des quartiers>Les petits nouveaux de la place Victor Hugo

centre-ville

Les petits nouveaux de la place Victor Hugo

Début 2016, la place Victor Hugo accueillera une nouvelle essence d’arbres qui remplacera ses marronniers à bout de souffle. La première étape d’un projet plus global, visant la revalorisation de ce lieu emblématique construit en 1885

Victor Hugo

 

En ville, les arbres ont la vie dure : coupes, pollution, sécheresse, racines enfermées dans le béton… Autant d’éléments qui ont un impact sur la santé de ces organismes vivants. Ces maladies n’ont pas épargné les marronniers qui couronnent la place Victor Hugo, puisqu’en août 2013 — alors qu’ils font l’objet de contrôles réguliers — l’un d’eux s’est littéralement écroulé, révélant ainsi une situation d’urgence.
« C’est un patrimoine vieillissant. Ces arbres ont près de 128 ans et ont subi des tailles très sévères après la guerre. Ce milieu urbain très fréquenté les fragilise » explique Jean-Claude Rebuffet, chef du service des espaces verts. Ces « ancêtres de bois » seront remplacés par des micocouliers. Peu allergènes et de petite taille, ces derniers participeront à la biodiversité.
Le chantier s’effectuera en deux temps, nécessitant la fermeture de la place par moitié, de janvier à mars.

Vos commentaires

Commentaire de Nagari le 12 janvier 2016 à 11 h 15 min

Detruire (oui j’ai bien ecrit DETRUIRE) les arbres de place Victor HUGO c’est un crime! Le maire de Grenoble s’appelle ecologiste… mais ecologie ne veut pas dire detruire les choses seulement parce que sont vieux!

Lire la suite >

Commentaire de Père Pendiculaire le 31 janvier 2016 à 21 h 36 min

Ça fait toujours de la peine de supprimer des arbres, mais visiblement ils avaient fait leur temps. Soyons simplement attentifs à la qualité des arbres et des aménagements qui les remplaceront !

Lire la suite >

Commentaire de GePe38 le 1 février 2016 à 20 h 20 min

Peut-être aurait-il mieux valu attendre qu’un de ces marronniers tombent sur un passant… Alors là on aurait entendu : « comment ! la municipalité n’a pas veillé à la santé des arbres de notre ville »…

Lire la suite >

Commentaire de Leiser le 10 février 2016 à 19 h 16 min

Moi je n’aime pas non plus qu’on abatte des arbres … Mais quand il le faut …
Pensez aussi à apporter de l’ombre les mois chauds à Grenoble , quand on flâne en ville ou il fait bon passer un moment sur cette belle place .
Mona.

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Plants Essen’Ciel

Salengro, c’est fruité !

De la friche au jardin fruitier