Portraits

Accueil >Découvertes >Portraits>Rameuse en or

Laura Tarantola

Rameuse en or

À 24 ans, Laura Tarantola est l’actuelle championne du monde d’aviron en Skiff poids légers, en individuel. Le 14 septembre dernier, la grenobloise est montée sur la première marche du podium lors des Mondiaux à Plovdiv, en Bulgarie.

Cela fait 10 ans que la jeune femme navigue au sein du Club d’aviron Grenoblois. À l’époque, alors qu’elle fait un « simple essai avec une amie », elle est aussitôt séduite par l’ambiance et la vue sur les montagnes en s’aventurant sur l’Isère. Puis, au fil de l’eau, la future athlète se prend au jeu de la compétition…

Le 2 octobre dernier, Laura Tarantola, nouvelle championne du monde d’aviron en skiff, poids léger, a reçu la Grande médaille de bronze de la Ville de Grenoble, 
des mains d’Éric Piolle , maire de Grenoble.

© Alain Fischer

Les points forts qui l’ont aidée à se parer de la médaille d’or cette année ? « Des entraînements quotidiens, une soif de compétition, et une pression positive dans la tête ! », explique la jeune championne.

« Entendre la marseillaise lorsque j’étais sur le podium, en sachant que c’était pour moi, c’était grandiose ! »

Les pieds à la fois sur terre et en flottaison, Laura a à coeur de continuer ses études à Grenoble École de Management. Une vie qu’elle équilibre entre 11 entraînements par semaine et la préparation d’une carrière dans la communication et le marketing.

En guise de prochaine étape, elle souhaite participer aux Championnats du monde de 2019, en double, « avec l’objectif d’apparaitre dans les 7 premiers bateaux, pour être sélectionnée aux Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo». C’est en tout cas ce qu’elle déclare avec une flamme dans le regard…

Laura Tarantola navigue sur l'or

Retour sur sa perfomance

Lorsqu’elle passe la ligne d’arrivée, la rameuse d’aviron ignore si elle est sacrée or ou argent. Alors qu’elle est en tête, elle se dispute la première place à 17 centièmes de seconde près, avec l’italienne Clara Guerra qui la rejoint à toute vitesse en fin de course. La photo-finish donne le verdict, et la médaille d’or à la grenobloise… à une goutte d’eau près. A l’origine, Laura devait réaliser cette compétition sur une embarcation en deux de couple, mais sa co-équipière a déclaré forfait quelque temps avant l’épreuve. « Je me suis dit que je n’avais rien à perdre. J’ai adoré gagner ce titre, même si ce que j’aime dans ce sport, c’est aussi le fait de partager les émotions. », précise-t-elle. À 24 ans, la jeune athlète s’entraine au Club d’aviron Grenoblois depuis une dizaine d’années. Sa victoire fait la fierté de son club, et arrive juste après une médaille d’argent lors des Championnats d’Europe à Glasgow en août dernier.

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Cathy Nicolas, férue de crossfit

Florence Gombert-Meurice, passion pharaonique