Dossiers

Accueil >Dossiers>L’emblématique tour Perret bientôt restaurée

Patrimoine

L’emblématique tour Perret bientôt restaurée

Elle trône au centre du parc Paul Mistral du haut de ses 90m et se positionne comme l’un des emblèmes de Grenoble. La tour Perret, vétuste et devenue inutilisable du grand public, va faire l’objet de travaux de restauration dès 2020. Une exposition, installée sur les palissades au pied de la tour fin octobre, permet aux visiteurs du parc de découvrir ce projet et l’histoire de cet édifice remarquable.

Deux ascenseurs devenus inutilisables permettaient aux visiteurs de se rendre sur une plateforme située à 60 m de haut. © Auriane Poillet

Erigée en 1924 à l’occasion de l’exposition internationale de la Houille Blanche et du Tourisme, la tour Perret est la première tour à avoir été construite en béton armé dans le monde.

Auguste et Gustave Perret, deux frères architectes, sont à l’origine de la construction de cet édifice, aujourd’hui reconnu comme un emblème grenoblois. D’une hauteur totale de 90 m, elle permettait aux visiteurs de se repérer et de gravir ses 550 marches pour apprécier la vue à 360°.

Malgré des travaux d’entretien entrepris en 1952, l’accès au sommet de la tour a été interdit pour des raisons de sécurité et d’accessibilité. Aujourd’hui, la Ville de Grenoble souhaite restaurer la tour Perret dont elle est propriétaire.

Sécuriser la tour

Classée aux Monuments historiques, la restauration de cet édifice poursuit la politique de valorisation du patrimoine, alors que la Ville a récemment obtenu le label Ville d’Art et d’Histoire.

Le chantier permettra de sécuriser la tour en répondant à des enjeux techniques liés à la restauration des bétons armés.

©Auriane Poillet

L’objectif est aussi de conserver un patrimoine « qui apparaît comme un élément identitaire », selon une étude sociologique menée de décembre 2017 à juin 2018 à destination des usagers du parc.

Une équipe de maître d’oeuvre chargée de réaliser les études sera désignée début 2019. Cette équipe fera des essais de restauration des bétons en laboratoire et sur le site. Elle définira aussi le protocole de restauration de la tour et préparera le chantier.

Redéfinir son usage

A terme, cette restauration permettra au public d’accéder à nouveau à la plateforme de la tour, située à 60 mètres de hauteur.

Il reste encore à imaginer différents usages possibles à cet édifice, mais il pourra certainement être le lieu d’événements et d’animations variés.

Les travaux de restauration devraient débuter en 2020 pour une livraison deux ans plus tard. En 2022 donc, les Grenoblois et autres visiteurs pourront se ré-approprier les lieux comme il se doit, pour que l’édifice retrouve sa vocation première de « Tour qui regarde les montagnes ».

informationRenseignements divers
A la fin du mois d'octobre, une exposition sur l'histoire, les caractéristiques et le projet de restauration a été installée sur des palissades de sécurisation autour de la tour Perret.

Les commentaires (1)

Commentaire de Samuel Mennetrier le 2 novembre 2018 à 8 h 59 min

Bonjour, il y avait un doute sur le financement il y a quelques temps. Qu’en est il aujourd’hui ?
Merci pour l’information.
Cordialement,

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Grenoble prend des couleurs

Le parc Valérien Perrin : paisible et fleuri

Mais que fait la Police municipale ?