Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Soutenir les femmes au quotidien

solidarités

Soutenir les femmes au quotidien

Le 25 novembre a eu lieu la Journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes. Harcèlement sexiste et sexuel, violences physiques, psychiques, économiques… Cette violence se manifeste sous différentes formes. Afin de soutenir les femmes au quotidien, des initiatives émergent. Depuis la fin du mois d’octobre, le compte Instagram Balance ton bar Grenoble aide à libérer la parole des femmes en milieu festif et à la rendre visible. Coup de projecteur sur deux initiatives.

Le compte Instagram Balance ton bar Grenoble accompagne les femmes dans la libération de leur parole. Photo prise lors du spectacle Il n’y a qu’un pas, du collectif de l’Âtre, à l’Hôtel de Ville. ©Sylvain Frappat

Optimiste et solidaire

Depuis 90 ans, une trentaine de femmes s’occupent de faire vivre «la plus grosse ONG féminine au monde» localement. «Le club Soroptimist agit selon cinq thématiques, telles que l’éducation, la santé, l’autonomie et le leadership, la lutte contre les violences et le développement durable», explique Françoise Papet, présidente du bureau grenoblois.

Cela passe par l’organisation d’événements (concerts, vente de produits…) pour financer des projets en France et ailleurs, le soutien financier à des Grenobloises modestes pour leurs projets (récemment une jeune boursière en pharmacie et une championne de course en montagne), le financement de matériel pour des associations (comme un frigo pour Femmes SDF), la mise en place de séances d’escrime pour les femmes ayant eu un cancer du sein et les femmes victimes de violences…

Le club organise aussi les 7 et 8 mai prochains le salon Talents de Femmes au Clos des Capucins de Meylan.

Des protections périodiques pour toutes

Chaque année, les femmes dépensent 675 € en moyenne pour des protections périodiques. Afin de lutter contre la précarité menstruelle, des collectes sont régulièrement organisées par le Planning familial et la Ville de Grenoble. L

ors du Budget participatif 2020, les Grenoblois-es ont aussi voté pour le projet Superflux. Porté par Estelle Grandjacques et Wilhelmine Klug, le projet vise l’installation de distributeurs de protections périodiques gratuites et écologiques (alimentés par les dons) dans différents points de la ville.

Depuis le mois de décembre, on en trouve à la Belle Électrique, à la MJC Anatole-France, à la Mission locale, à la Maison des Habitant-es (MdH) Chorier-Berriat et à la MdH Abbaye.

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.grenoble.soroptimist.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

L’accueil des réfugié-es ukrainien-nes s’organise

Au nom des femmes

La Métropole lance sa Convention citoyenne pour le climat