Découvertes

Accueil >Découvertes>Trait d’union : la photo comme lien social

exposition

Trait d’union : la photo comme lien social

A l’affiche de l’Ancien Musée de peinture tout le mois de juillet, l’expo Sortir du cadre tient le pari de tisser du lien entre les Grenoblois par le biais de la photo.

© Sortir du Cadre

Sortir du cadre est un projet original porté par Trait d’Union, un collectif de six artistes qui cherchent à transmettre des valeurs d’humanisme et de solidarité grâce à la photographie.

« Cette exposition collective est conçue comme une défilement de portraits de Grenoblois, en grand format, qui constitue une sorte de chaîne humaine », précise Frédéric Abramson, président du collectif. La spécificité du projet c’est que chaque personne photographiée tient entre les mains le portrait d’une personne qui a été photographiée précédemment. Au total, trente-six clichés sont exposés : des portraits individuels mais aussi en famille, réalisés avec une esthétique particulière qui mélange lumière naturelle et artificielle afin de mettre en avant la personne photographiée.

Les Grenoblois dans toute leur diversité

Pendant plusieurs mois, les six photographes, appareils en main, sont allés très simplement à la rencontre des gens pour leur présenter leur travail avec l’envie de « redonner à la photographie de rue une vraie dimension sociale. Ces rencontres ont été très riches et nous avons travaillé quartier par quartier pour couvrir toute la ville. L’ensemble des personnes photographiées vivent ou travaillent à Grenoble et en représentent toute la diversité. »

Clairement identifiables dans les différents clichés, les quartiers se déploient sous l’objectif des artistes : « Un des personnages principaux de l’expo est la ville, car nous souhaitons faire vivre le territoire et recréer du lien social entre les habitant, comme en témoigne symboliquement le lien qui se tisse entre chaque personne photographiée lorsqu’elle s’approprie le portrait d’un inconnu. »

Concevant la photographie de rue comme une occasion de partager, de dialoguer et de jeter des passerelles entre les générations, les cultures, les classes sociales… le collectif Trait d’Union envisage Sortir du cadre comme « une démocratie participative photographique », où chaque personne apporte sa pierre à l’édification d’une œuvre collective.

 

Un p’tit coup d’œil sur le projet ? C’est là :

informationRenseignements divers
"Sortir du cadre" du 6 au 29 juillet à l'Ancien musée de peinture, place de Verdun. Entrée libre et gratuite.
courrielhttp://phototraitdunion.wixsite.com/collectif

Les commentaires (1)

Commentaire de cassi le 26 juin 2017 à 19 h 24 min

J’ai soutenu ce projet et je l’ai suivi. Et je trouve que des projets qui donnent du sens au collectif manquent dans notre société donc c’est top !

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Mordus d’architecture 2.0

Le Méliès : Un scénario qui dure depuis 50 ans !

Sprinteuse de la vulgarisation