Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Unafam Isère : Rompre le silence et l’isolement

maladies psychiques

Unafam Isère : Rompre le silence et l’isolement

Lieu d’écoute et d’information sur les maladies psychiques, l’Union nationale des familles et amis des personnes malades et/ou handicapées psychiques (Unafam) de l’Isère tient ses permanences rue Berthe de Boissieux. L’association accompagne dans la durée des familles concernées par le handicap psychique d’un proche

Selon Marie-Jeanne Richard, présidente de l’Unafam Isère, entre 3 et 7 % de la population serait touchée par une maladie psychique sévère, parmi lesquelles la schizophrénie, les troubles bipolaires, les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) et la dépression résistante sévère. En Isère, l’Unafam accueille régulièrement plus de trois cents familles adhérentes. Des parents, dont un enfant est touché par une maladie psychique, et des enfants dont les parents sont en grande souffrance psychique.

Un tabou résistant
Sous l’effet de la pression sociale et de la méconnaissance de la maladie, les familles s’enferment dans le déni. Par crainte d’être stigmatisés, les malades, eux, se murent dans le silence. « Le premier sentiment est l’incompréhension, suivie de la colère. Le malade et son entourage ne comprennent pas ce qui leur arrive. C’est comme si le ciel leur tombait sur la tête ! » indique Marie-Jeanne Richard.

« Notre rôle consiste à entourer la famille et à l’aider à sortir de la culpabilité » poursuit-elle. L’Unafam Isère propose, en partenariat avec les conseils locaux de santé mentale, des groupes de parole, des conférences thématiques et des ateliers d’entraide.

informationRenseignements divers
téléphone Tél. 04 76 43 12 71

courrielhttp://www.unafam38.org/

Les Semaines d'information sur la santé mentale

L'Unafam Isère s'associe aux Semaines d'information sur la santé mentale, organisées en France, du 14 au 27 mars 2016.

  • Le 11 mars 9h30 – 17h place Félix-Poulat « La santé mentale, parlons-en ! » : échange avec des représentants de la psychiatrie et associations d’usagers et famille; « Prenez soin de votre santé mentale » : balade à la Bastille avec guide et visite culturelle. Départ 13h30 place Félix-Poulat
  • Le 21 mars 19h30 – 22h Maison des associations 6 rue Berthe de Boissieux Conférence débat : « Prendre en charge la santé physique des personnes touchées par la maladie psychique, comment écouter la douleur physique chez les personnes en souffrance psychique ? »
  • http://www.semaine-sante-mentale.fr/
  • http://www.unafam38.org –  Tél. 04 76 43 12 71

Les commentaires (1)

Commentaire de Faure le 20 avril 2017 à 18 h 29 min

En effet, la maladie mentale est fortement stigmatisée en France, et l’internement laisse ses marques à vie.
En France, certains politiques n’ont pas hésité à agiter la maladie mentale comme un chiffon rouge pour prendre des mesures contre ces patients qui sont pourtant moins dangereux que les citoyens dits normaux, par contre rien n’a été fait pour les protéger des agressions dont ils sont l’objet, et bien plus souvent que les autres.
Comme conséquence, on a en France environ 70.000 personnes hospitalisées contre leur gré, c’est plus que le nombre de prisonniers. Sommes nous bien dans la démocratie que l’on nous vante en cette période électorale?
Dans ces 70.000 personnes, il y a certes des personnes dangereuses ou incapables d’autosuffisance mais il y a aussi et surtout une grande majorité de personnes qui n’ont rien à faire dans ces geôles. Les psychotropes n’ont en effet jamais soigné quoi que ce soit, au mieux ils ne font qu’atténuer certains symptômes.

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Croiser les regards lors de la Quinzaine contre le racisme et les discriminations

Budget participatif : et vous, une idée ?

Les villes prennent le pouvoir lors du Festival géopolitique