Portraits

Accueil >Découvertes >Portraits>Une Américaine dans la ville

Peggy Rekta

Une Américaine dans la ville

lundi 4 juillet 2016 Peggy Retka, greeter. Fait découvrir son Grenoble.                                   Sylvain Frappat - Ville de Grenoble 2016

Un sourire affable, un délicieux accent américain… Peggy a lâché son Minnesota natal pour fuir ses soixante heures de boulot par semaine, épouser la qualité de vie grenobloise à la française et rencontrer des « habitants chaleureux, généreux mais aussi frondeurs ».

Aujourd’hui, elle est Greeter bénévole avec l’office de tourisme et accompagne ainsi les visiteurs à la découverte de sa ville préférée. Du quartier Saint-Laurent à la Bastille, elle donne à découvrir ce qui lui plaît à Grenoble : la variété et la beauté des jardins, les petites places intimistes où l’on se pose après le travail pour discuter entre amis de sujets qu’on n’aborde jamais aux USA, la mémoire de la Résistance, qui la touche profondément, ou encore l’extraordinaire Maison de l’International.

« Je viens d’un pays gigantesque. Ici, le monde est petit, à taille humaine, attachant ; on se parle, on se croise à nouveau par hasard et on se reconnaît. Les Français aiment vivre. Je refuse, comme certains de mes compatriotes, de vivre entre soi. » Et de rendre hommage à sa « mère » française, d’origine portugaise. « Elle m’a hébergé lors de mon premier séjour étudiant à Grenoble en 2001 et m’a appris le goût, la curiosité de savourer la richesse de Grenoble. Mon engagement dans l’équipe de rugby universitaire m’a mis un pied dans la vie locale. Être Greeter nourrit ma passion, la justesse de mon projet français. »

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Solid’hair

Cueilleuses de paroles

Frissons bleus