Sports

Accueil >Découvertes >Sports>Une course à obstacles à la Mud de chez nous

Carrément ouf

Une course à obstacles à la Mud de chez nous

Le phénomène « course à obstacles » bat son plein depuis quelques mois. Qu’ils soient portés par une irrépressible envie de prendre un bain de boue ou par une un peu moins probable nostalgie du service militaire, ce sont à chaque fois des milliers de participants qui s’alignent au départ des parcours du combattant organisés aux quatre coins de France.

© Nathan Forget

© Nathan Forget

Grenoble ne pouvait pas être en reste. Mais dans la capitale des Alpes on aime bien faire les choses à sa façon. L’association IASport, un groupe de potes à l’origine du projet, explique les spécificités de « La.Mud.Gre », la courses à obstacles à la mode  de Gre, fondée sur les valeurs entraide/partage, camaraderie, performance, qui se déroulera ce 8 novembre.

« On voulait proposer un itinéraire semi-urbain ; les autres épreuves du genre ne font pas de la ville leur champ d’action, puisqu’elles ont souvent besoin d’un terrain important pour installer leurs obstacles. Notre objectif est de faire découvrir Grenoble autrement, et aussi de faire du parc Paul Mistral un lieu de fête pour tous les Grenoblois, qu’ils participent à la course ou non. »

Des obstacles insolites

Le parcours de 12 km partira ainsi de Gières pour arriver au parc Paul Mistral. L’organisation refuse d’en dire plus pour l’instant, réservant quelques surprises sur les chemins empruntés. « Nous le faisons avec le soutien des collectivités qui sont favorables à notre projet. Mais on s’est fixé comme contrainte de ne pas impacter le Grenoblois qui n’en a rien à faire de la course à obstacles », précise-t-on du côté d’IASport.
Quid des obstacles proposés ? « Des pneus, on va faire grimper des gens sur des voitures dépolluées destinées à la décharge, on utilise des objets obsolètes, destinés à la poubelle, il y aura un filet à grimper… Et d’autres surprises à découvrir là aussi le jour même. »

Ils devraient être entre 1 500 et 3 000 au départ de cette toute nouvelle épreuve. Si une course chronométrée est prévue, l’essentiel des participants devrait s’aligner sur les « vagues loisir ». « On part ensemble, on arrive ensemble » est une des valeurs véhiculées pour cette course pas comme les autres.

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.lamudgre.com/

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Tremplin Handisport, un élan vers l’insertion

Le GUC, centenaire fringant

L’élite de l’athlétisme a rendez-vous à Bachelard