Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Bidonville Esmonin : une évacuation dans le calme et le respect des personnes

démantèlement

Bidonville Esmonin : une évacuation dans le calme et le respect des personnes

Le bidonville Esmonin a été évacué le 29 juillet par les services de l’État, de la Métro, de la Ville et de son CCAS. Pour que cette évacuation se déroule dans le calme, le respect des personnes et de la loi, un véritable accompagnement a été mis en place.

mardi 24 août 2015 Après le démantèlement du bidonville Esmonin. Sylvain Frappat - Ville de Grenoble 2015

Après le démantèlement du terrain Esmonin, la prochaine étape sera la démolition du bâtiment ex-Allibert (à proximité), prévue pour fin septembre

Il aura fallu 6 mois pour traiter correctement le dossier. Fin 2014, une pétition sollicite l’attention du maire : le travail en faveur de l’hygiène, de la salubrité publique, de la scolarité et de l’accompagnement social s’intensifie pour ne pas aggraver les situations des personnes en très grande précarité. Mais, dès avril, le fort accroissement de la population sur le site rend la situation intolérable et réduit à néant cet accompagnement.
Le 18 mai, le maire décide l’évacuation du bidonville et mobilise l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs. Les deux mois qui séparent l’annonce de l’évacuation ont permis au CCAS de faire respecter la circulaire Valls-Duflot d’août 2012. Celle-ci prévoit qu’aucun démantèlement de campement ne puisse avoir lieu tant que les personnes qui y résident ne bénéficient pas d’une solution d’hébergement et d’un diagnostic social.
La Ville a donc attendu la fin de la scolarisation des enfants, aidé à l’hébergement d’urgence des demandeurs d’asile en centres d’accueil, notamment dans le Nord-Isère, et accompagné l’entrée des personnes en dispositif d’insertion sociale, en hébergement d’urgence ou à caractère temporaire.
Quant au terrain Esmonin, il a été rendu hors d’usage avec de gros blocs de pierre.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

L’accueil des réfugié-es ukrainien-nes s’organise

Des montagnes de mystères à gravir

Les bruits de la ville en questions