Cultures

Accueil >Découvertes >Cultures>Vues d’en face : dix-huit ans et toujours militant

cinéma

Vues d’en face : dix-huit ans et toujours militant

Du 2 au 16 mars, le festival de cinéma LGBT s’installe au Club et dans des lieux partenaires.


Au programme : longs et courts métrages mais aussi documentaires issus de tous les continents.

Christophe Champelovier, de l’association Vues d’en face, précise : « Quand on a démarré en 2001, il y avait peu d’offres de cinéma LGBT, mais aujourd’hui on en trouve beaucoup dans les circuits classiques. Du coup, on évolue vers une dimension de plus en plus internationale pour continuer à proposer des films inédits qu’on se charge de sous-titrer. »

Pour dénicher ces documents rares, l’équipe visionne chaque année plus d’une centaine de films pour en sélectionner une vingtaine.
Parmi eux, Nobody’s Watching de Julia Solomonoff, qui suit un acteur argentin tentant sa chance à New-York, Ma Vie avec James Dean de Dominique Choisy, l’histoire d’une rencontre amoureuse dans le milieu du cinéma ou I Dream in Another Language d’Ernesto Contreras, un voyage initiatique dans un village reculé du Mexique.

« Les films LGBT ont évolué : s’il y a toujours des films engagés, beaucoup sont une simple tranche de vie nous plongeant dans l’intimité d’un personnage homosexuel. »

La programmation reflète cette évolution sans pour autant oublier sa vocation militante en abordant des thèmes comme l’homoparentalité ou la PMA, tandis que plusieurs réalisateurs sont invités pour débattre après les projections.

Enfin, pour toucher un large public, des séances gratuites ont lieu dans les bibliothèques de Grenoble, à la cinémathèque et à l’école supérieure d’Art et Design.

informationRenseignements divers
Du 2 au 16 mars au cinéma Le Club et dans les lieux partenaires.

courrielhttp://www.vuesdenface.com/web/

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Digital N[art]atives : les arts numériques font leur festival

Vingt bougies pour Projet Bob

La jeunesse sur un plateau