Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Mise à l’abri de la population du « camp Valmy » à Grenoble

communiqué de presse Préfecture

Mise à l’abri de la population du « camp Valmy » à Grenoble

La préfecture de l’Isère a procédé en lien avec la mairie de Grenoble, mercredi 24 mai 2017, à la mise à l’abri en urgence de la population du « camp Valmy » à Grenoble en raison de troubles à l’ordre public d’une particulière gravité.

Le « camp Valmy », après son évacuation, mercredi 24 mai. Les services de la propreté procèdent au nettoyage complet.

La préfecture communique :
« Ce campement qui n’a cessé de prendre de l’ampleur depuis son installation illicite en février 2017 a été le théâtre de graves troubles à l’ordre ces derniers jours :

  • 18 mai, intervention des forces de l’ordre pour une rixe impliquant une trentaine d’individus ;
  • 20 mai, nouvelle intervention de la police pour une rixe impliquant un nombre important d’individus dont certains étaient armés de couteaux et barres de fer ;
  • 22 mai, un cocktail Molotov jeté depuis une voiture dans une poubelle déclenche un début d’incendie d’origine criminelle.

Cette situation génère des tensions entre les occupants du campement ainsi qu’au sein de la population riveraine, qui pourraient se traduire par des comportements d’une violence susceptible de mettre en danger la sécurité des personnes et d’engendrer des risques de décès.

D’autre part, cette mise à l’abri des occupants du campement prévient des risques sérieux d’incendie et d’explosion favorisés par la présence de matériaux particulièrement inflammables utilisés pour confectionner les abris, et d’équipements tels que des bonbonnes de gaz ou des cuisines aménagées sans aucune protection ou sécurisation.

Enfin, l’implantation géographique du campement situé en plein centre-ville de Grenoble présente un risque élevé pour la salubrité publique en raison de conditions d’hygiène défaillantes. En effet, outre l’absence d’eau potable pour un nombre important de personnes occupant des tentes et abris précaires, il a été observé des amoncellements d’immondices divers et des ordures ménagères qui jonchent le sol ainsi que la présence d’excréments sur ce même sol.

Au total, ce sont 156 personnes, dont 102 adultes et 54 enfants dont la plupart sont en bas âge qui ont été prises en charge et relogées provisoirement dans des gymnases à Grenoble, dans l’attente d’un hébergement plus pérenne en CADA.

Cette mise à l’abri des populations du campement Valmy a été décidée par le Préfet de l’Isère en lien avec le maire de Grenoble.

Le nettoyage du site a été réalisé afin que celui-ci ne soit plus occupé illégalement. Dans cette perspective, les lieux ont été sécurisés. »

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Grand petit déjeuner de la fraternité 2017