Tous nos dossiers

Accueil >Dossiers >Tous nos dossiers>L’anneau de vitesse en fête

Les cultures

L’anneau de vitesse en fête

Du 17 juin au 20 juillet, la municipalité installe une grande scène au parc Paul Mistral pour plusieurs rendez-vous festifs et culturels. Au programme : musique et ciné sous les étoiles dans un cadre arboré et rafraîchissant. Le coup d’envoi a été donné en juin par le festival de musique Magic Bus, avant une belle brochette d’événements festifs et culturels… Dont quelques incontournables des étés grenoblois.

festival du film court de grenoble

Évasion sur grand écran

L’indémodable festival du film court revient du 30 juin au 4 juillet pour une 44e édition qui s’adresse au grand public comme aux cinéphiles.

«Après une édition 2020 en virtuel, nous reprenons les projections avec un double défi : renouer avec le public en lui donnant rendez-vous dans un autre espace que la place Saint-André, souligne Gabriela Trujillo, directrice de la Cinémathèque de Grenoble qui organise le festival. Cette nouvelle formule mêle des séances en plein air à l’Anneau de vitesse et d’autres au cinéma Juliet-Berto, avec une répartition adaptée : films très grand public, familiaux ou au contraire plus intimistes.»

La programmation réunit une soixantaine de courts-métrages : documentaires, fiction, animation, cinéma expérimental…

«Les thématiques font écho à l’actualité pour suivre les battements de cœur du monde. Beaucoup nous renvoient à la jeunesse et son énergie, à l’altérité, au couple, à l’enfermement et, très souvent, à l’évasion !»

C’est le monde à l’envers : le festival du film court atterrit pour la première fois cet été à l’Anneau de vitesse ! D’autres séances sont maintenues au cinéma Juliet-Berto.

Le festival n’oublie pas les plus jeunes avec des séances dédiées le mercredi et le dimanche matin, ainsi que des ateliers à la bibliothèque du Jardin de Ville pour découvrir, imaginer, créer…

Le 2 juillet, la traditionnelle Nuit Blanche présente une sélection réalisée par l’Agence du court-métrage : plus de six heures de projection pour les cinéphiles exigeants… Et noctambules !

Enfin, le festival invite l’association Braquage, spécialiste des films expérimentaux, pour une Carte Blanche au Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas : elle animera des ateliers de travail sur pellicule et des projections sur le thème de l’évasion, avec une programmation 100 % avant-gardiste et en 16 millimètres.

informationRenseignements divers
Festival du film court de Grenoble, du 30 juin au 4 juillet à l’Anneau de vitesse et au cinéma Juliet-Berto.
courrielhttp://www.cinemathequedegrenoble..fr

cabaret frappé autrement

Destination : musiques !

«Le Cabaret Frappé autrement» accueille une quinzaine d’artistes pour explorer tous les styles musicaux.

Les vétérans toujours fringants de Massilia Sound System. ©Marcel Tessier-Caune

Après une année d’interruption, le festival du Cabaret Frappé revient dans une configuration inédite à l’Anneau de vitesse. Si le lieu est nouveau, le festival reste fidèle à l’esprit qui signe son charme et son identité : la découverte musicale et la diversité des cultures.

Réalisée par l’association Retour de Scène, la programmation se caractérise par une forte présence des artistes féminines et accorde une place quotidienne à la scène locale.

Les cinq soirées s’organisent autour de différentes esthétiques : musiques urbaines, groove et électro-pop, musiques du monde et chanson, pop-rock… avec quelques incursions dans le reggae, le hip-hop ou la soul.

Des rendez-vous pour tous les goûts

Le festival tient le pari de s’adresser à toutes et tous avec des artistes locaux prometteurs : le rappeur Efrasis, la chanteuse Julie Bailly… Les fans de rythmes endiablés se laisseront entraîner par James BKS, producteur (entre autres) de Snoop Dogg, pour une prestation pleine d’énergie entre sonorités urbaines et beats africains.

Le Cabaret met un coup de projo sur la jeune génération en accueillant Karimouche pour une escapade poétique et pleine d’humour, ou la rappeuse Chilla avec ses textes percutants, introspectifs et engagés.

Il invite aussi à la découverte avec Djazia Satour qui oscille avec élégance entre musiques traditionnelles algériennes, hip-hop et blues. Sans oublier un rendez-vous 100 % grand public : Massilia Sound System avec son reggae toujours aussi entraînant.

informationRenseignements divers
« Le Cabaret Frappé autrement » à l’Anneau de vitesse. Du 16 au 20 juillet à partir de 19 h 30. Infos :
courrielhttp://www.cabaret-frappe.com

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Grenoble fait sa rentrée