Tous nos dossiers

Accueil >Dossiers >Tous nos dossiers>Doubles expressos

Café double emploi

Doubles expressos

Un nouveau concept de cafés semble conquérir la cité grenobloise. Sitôt franchie la porte de ces lieux conviviaux, ils révèlent une deuxième activité : brocante, atelier réparation de vélo, salon de coiffure… Illustration avec quatre de ces lieux dont le principe a déjà fait son chemin dans les pays d’Europe du nord.

Brocante

La Cafteuse booste l’envie de chiner

Chiner et boire un café ou même déjeuner en consommant local, avec en prime un geste solidaire. Ça peut paraître ambitieux, et c’est pourtant réaliste : nous sommes chez la Cafteuse.

©Jean-Sébastien Faure

Laura Saint-Hubert a ouvert ce café-brocante avec un mobilier, une décoration et un service d’occasion, dénichés dans les ressourceries. Tout ici, ou presque, est disponible à la vente.

C’est lors d’un voyage en Finlande que Laura découvre ce concept : l’idée fera son chemin pour donner naissance à la Cafteuse en septembre 2021. Un endroit qu’elle souhaite à son image et où l’on consomme responsable. Le tout étant de trouver des compromis. Elle raconte :

C’est une vraie charge mentale de consommer différemment. On ne peut pas gagner tous les combats. J’imaginais un lieu chaleureux où on puisse prendre le temps de parler, de sensibiliser sur cela… et le pouls de la société.

Tous les trois mois, Laura se rend à la Ressourcerie du Pays voironnais et chez Ulisse Solidarités, pour renouveler la déco et trouver les futures pépites du lieu.

Un système de dépôt-vente est aussi organisé. Pour se restaurer, tout est « fait maison » : tartes salées le midi, gaufres salées le mercredi, de quoi goûter à toute heure, avec des produits locaux et bio, le plus possible.

informationRenseignements divers
30, rue Thiers
téléphone 06 47 94 31 30

Couture

Le Thé à Coudre : pause déj’ sur le fil

À la carte du Thé à coudre, on peut déjeuner, goûter, ou de faire de la couture, avec la location à l’heure de machines à coudre en libre-service.

©Jean-Sébastien Faure

Justine Bo-Chassé, couturière et cogérante, est présente les mercredis et vendredis de 12h à 17h pour accompagner les apprenti-es couturier-es dans leurs envies. Elle décrit :

Mon but est de leur apprendre à être autonomes. J’adore voir les gens se lancer, se rendre compte de quoi ils sont capables. Chaque réussite est une porte qui s’ouvre.

Le fil conducteur du Thé à coudre, c’est une consommation écoresponsable.

«Quand on cherche à modifier sa manière de consommer et à faire soi-même ses vêtements, il faut de l’espace et beaucoup de matériel. C’est un non-sens de devoir s’équiper autant alors qu’on cherche à consommer moins. Ici, nous rassemblons tout le matériel nécessaire dans un espace inspirant», exprime Audrey, cogérante.

Pour la partie culinaire, deux assiettes végétariennes et une soupe sont au menu chaque midi, avec des produits locaux et/ou bio, selon une cuisine «inventive et parfumée». Le samedi, un brunch avec une formule buffet à volonté est à partager à prix libre et conscient.

informationRenseignements divers
6, rue Servan
téléphone 04 76 44 02 78
courriel
courrielhttp://www.letheacoudre-grenoble.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Produire une ville plus juste

L’écologie, moteur d’une nouvelle économie

Seconde main de premier choix