Tous nos dossiers

Accueil >Dossiers >Tous nos dossiers>Des seniors bien dans la ville

génération baby boom

Des seniors bien dans la ville

À Grenoble, les 65 ans et plus représentent plus de 15 % de la population. Qu’il s’agisse de loisirs, de logement, de citoyenneté ou de santé, quelles sont les ressources mobilisées pour favoriser le bien vieillir de ces aînés, développer des liens entre les générations et encourager encore davantage leur participation à tous les échelons de la vie locale ? Petit tour d’horizon.

Ville jeune du fait de sa forte population étudiante, Grenoble compte aussi près de 25 000 habitants de 65 ans et plus. Des femmes et des hommes qui font partie intégrante de la vie de la cité !

 

Pour développer la rencontre entre les générations, les élèves de l’école élémentaire Jean Jaurès viennent régulièrement jardiner avec les pensionnaires de l’Espace personnes âgées Pinal. © Sylvain Frappat

 

Acteurs économiques, usagers des transports en commun et des services publics, habitants attentifs à leur cadre de vie et très investis dans les unions de quartier, ces seniors sont aussi présents dans les instances de démocratie participative.

Bénévoles contribuant fortement à la vitalité associative de Grenoble, ils vont également à la rencontre des autres habitants par le biais des activités des Maisons des habitants (ateliers cuisine, jardinage, sorties, réseaux d’échanges réciproques de savoirs…) et des équipements culturels ou sportifs où se côtoient toutes les générations.

Sans oublier les nombreux temps de rencontre (repas, goûters, jeux, chant, après-midi contes…) qui les mettent au contact des plus jeunes dans les crèches ou les écoles.

Ce dynamisme est soutenu par de multiples initiatives déployées dans les équipements municipaux : places réservées pour les sorties et les séjours vacances organisés par les MDH, cours d’initiation à l’informatique dispensés par l’association l’Âge d’or dans les Pagi (Pôles d’animation gérontologique et intergénérationnel) et les bibliothèques, transport à la demande sur prescription médico-sociale, portage de livres à domicile…

Le réseau de transports en commun grenoblois, entièrement accessible, contribue aussi à favoriser un bien vieillir actif en facilitant la mobilité des seniors.

Pour les plus fragiles, le CCAS de Grenoble gère un large éventail d’établissements et de dispositifs (lire encadré ci-contre). Jusqu’à présent, par le biais du SSPA (Service social des personnes âgées), il assurait deux missions : la mise en place et le suivi de l’Apa (Aide personnalisée d’autonomie) pour les plus de 60 ans bénéficiaires de l’Apa à domicile, et l’accompagnement des plus de 75 ans.

À compter du 1er janvier 2018, cette seconde mission sera prise en charge par le département.

Les seniors ont la parole

Pour mieux répondre aux attentes des seniors, Grenoble s’est engagée en 2016 dans la démarche Ville amie des aînés (Vada) qui se poursuivra jusqu’en 2020.

 

Kheira Capdepon, adjointe aux personnes âgées et à la politique intergénérationnelle, apporte une précision :

« Nous entendons ainsi favoriser un vieillissement actif qui intègre au mieux nos aînés dans leur environnement quotidien ».

 

Créée par l’OMS (Organisation mondiale de la santé), la démarche implique une réflexion commune autour de différents thèmes (habitat et environnement, lien social et solidarité, participation engagement et citoyenneté, culture sport et loisirs, transports et mobilité, santé et autonomie), et se caractérise par une grande transversalité puisqu’elle fédère des professionnels, des élus, des responsables associatifs et, bien sûr, des seniors.

« Il s’agit de considérer les aînés comme des citoyens contributeurs de la vie sociale locale », souligne Kheira Capdepon.
« C’est une démarche participative qui repose sur leur parole et tous sont sollicités pour être force de proposition ! »

Dans cette optique, la consultation est ouverte dès 55 ans pour impulser une dynamique d’anticipation du vieillissement et « faire en sorte que les seniors en devenir prennent part aux décisions ».

Une ville pour tous

Impliquant différentes politiques publiques, la démarche Ville amie des aînés s’inscrit dans une perspective d’autant plus transversale que Grenoble a choisi de mettre l’accent sur l’intergénérationnel.

Kheira Capdepon note :

Dans un contexte où quatre ou cinq générations vivent ensemble et cohabitent sur l’espace public, il est nécessaire de s’interroger sur leurs relations pour permettre à chacun d’évoluer sereinement côte à côte.

De plus, certains thèmes comme l’habitat et l’environnement ont été regroupés, afin de penser l’amélioration globale du cadre de vie autour de la transformation de l’espace urbain pour une ville plus respirable, plus saine et plus sécurisée.

Ainsi, en repensant la ville pour nos aînés, la démarche Vada contribuera à construire une ville pour tous, durable et solidaire, car « ce qui est bénéfique pour les anciens l’est pour l’ensemble de la population ».

lien social

Des animations pour tous les goûts !

Dans chaque secteur de la ville, les six Pagi (Pôles d’animation gérontologique et intergénérationnel) offrent un large panel d’activités aux seniors.

Atelier tricot, à l’Espace troisième âge des Alpins. © Alain Fischer

Implantés dans les MDH (sauf sur le secteur 3), les Pagi conjuguent temps réservés aux personnes âgées et moments dédiés à l’intergénérationnel.

Chaque Pagi organise des ateliers : mémoire, gym douce, alimentation, équilibre… Ils portent aussi tous les ans un projet commun, « les ateliers gourmands ». Ce concours invite les seniors à donner une recette traditionnelle ou de leur invention sur une thématique. Il se décline lors d’ateliers dessin avec l’Esad (École supérieure d’art et de design), aboutissant à la création d’un livret illustré et se conclut par un grand repas convivial.

Les Pagi proposent aussi un programme spécifique en fonction des demandes et des partenariats qui se tissent dans les quartiers. Par exemple, des seniors du secteur 4 vont lire des contes à la crèche la Voie lactée.

Secteur 1, ils partagent le déjeuner et de nombreuses activités (préparation des paniers solidaires, couture, jeux de société) avec les élèves de l’école Jean Jaurès et font du jardinage avec les scouts de France musulmans.

Tricot, belote, cuisine, pétanque, sorties culturelles… De nombreuses activités sont aussi organisées par les clubs de retraités ou les associations (Amitié loisirs découverte, les Petits frères des pauvres, Cuisine amitié…).

informationRenseignements divers
Renseignements auprès de la MDH de votre secteur.

logement

La colocation intergénérationnelle : une solution donnant-donnant

Depuis douze ans, l’association DiGi (Domiciles inter générations isérois) met en relation des personnes âgées souhaitant louer une chambre de leur domicile et des moins de 26 ans à la recherche d’un logement.

L’association DIGI permet à deux générations de se retrouver sous le même toit. Eléonore Garlisi et Typhaine Constant partagent un appartement mais aussi des moments conviviaux. © Digi

« L’objectif est de lutter contre l’isolement des seniors, tout en offrant aux jeunes l’opportunité d’être hébergés à moindres frais et de remplir un réel rôle d’utilité sociale. Les personnes âgées se sentent davantage en sécurité, surtout la nuit. En contrepartie, le jeune offre de son temps tout en restant autonome dans la gestion de ses courses, l’entretien de sa chambre… C’est vraiment donnant-donnant : l’un apporte une chambre, l’autre sa présence », explique Annick Piquet, directrice de l’association.

La DiGi offre aussi accompagnement et encadrement : « Nous sommes présents à la première rencontre pour définir les bases d’une cohabitation harmonieuse en évoquant les attentes et les besoins de chacun. Si ce rendez-vous est fructueux, le jeune s’installe d’abord à l’essai quinze jours. »

Pour sécuriser cet échange solidaire, la DiGi demande aux deux parties la signature d’une convention d’occupation qui établit les règles de vie entre l’accueillant et le jeune. Elle fixe aussi le montant mensuel du loyer (50 €) que le jeune verse au senior qui l’accueille.

informationRenseignements divers
DiGi : 2, boulevard Maréchal Joffre
téléphone 04 76 03 24 18
courrielhttp://digi38.org/
courriel

sport

Ça bouge chez les seniors !

Portée par la Ville, l’action Bougeons ensemble se développe dans les quartiers Politique de la ville depuis 2012.

La marche, ici au parc Bachelard, est l’une des activités proposées chaque semaine par l’association Bougeons ensemble. © Alain Fischer

Ces groupes de marche ont été mis en place pour répondre à une demande des habitants qui souhaitaient pratiquer en commun une activité physique accessible à tous. Encadrés par un animateur sportif, ils se retrouvent une heure chaque semaine dans les parcs grenoblois : Paul Mistral, Jean Verlhac et Bachelard.

Permettant de lutter contre l’isolement en créant du lien social et de prévenir le vieillissement par la pratique d’une activité régulière, Bougeons ensemble séduit de très nombreux seniors puisqu’ils constituent environ 80 % des marcheurs.

Depuis quelques années, en partenariat avec l’Ancef (Fédération nationale pour le développement des sports et du tourisme en montagne), des sorties en montagne (marche et raquettes) adaptées au niveau de chacun sont aussi au programme !

informationRenseignements divers
Informations auprès de la MDH de votre secteur. Gratuit.

Les commentaires (1)

Commentaire de MASNADA FRANCOISE le 23 novembre 2017 à 9 h 07 min

Il doit y avoir une date de péremption pour les séniors ! Les nôtres il en reste une poignée, quelque peu oubliée, dans les murs du foyer Notre Dame… Depuis un an et demi ils attendent en silence … Car Notre Dame ferme le 31 décembre…. Et la maison est bien triste avec ses repas partagées jadis vivants et si gais, ses quelques animations pour arriver à se retrouver ensemble mais si peu nombreux, ses couloirs vides, etc… Combien ne s’en relèveront pas….
Alors des seniors « bien dans leur ville », bien sur il y en a, mais ayez aussi une pensée pour les seniors silencieux qui voudraient bien savoir enfin où et quand ils vont enfin pouvoir poser leur vie et essayer paisiblement de continuer leur parcours…..

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi