Tous nos dossiers

Accueil >Dossiers >Tous nos dossiers>Produire une ville plus juste

Capitale verte européenne

Produire une ville plus juste

De nouveaux temps forts animent Grenoble capitale verte européenne 2022 durant cette deuxième partie du printemps. Avec deux thématiques en exergue : Produire et Consommer autrement en mai, puis Lutter contre les inégalités en juin. L’occasion de mettre en lumière l’implication de la Ville sur ces axes majeurs, tout en rappelant que l’urgence climatique et la justice sociale sont étroitement liées.

mai/juin

Produire, consommer autrement et lutter contre les inégalités

En mai, faisons ce qu’il nous plaît ! Mais en respectant notre terre nourricière. Le printemps inspire à la Ville d’aborder nos manières de faire et nos actes d’achat sur l’équilibre de notre environnement.

©Auriane Poillet

Grenoble a lancé depuis plusieurs années de nombreuses initiatives dont chacun-e peut tirer profit : le soutien à une agriculture de proximité, l’introduction d’une monnaie locale, 60% de produits bio et/ou locaux dans les cantines scolaires et 95% dans les crèches, l’encouragement à la création d’épiceries participatives, de repair cafés et autres recycleries…

Première ville française pour les déplacements à vélo sur les trajets domicile-travail, Grenoble s’érige aussi en championne de l’écoconstruction et accueille sur son territoire des démonstrateurs pour l’habitat de demain, beaucoup plus sobres en énergie, en eau et en déchets.

Avec la Métropole, enfin, elle propose aux producteurs et aux créateurs de mieux se faire connaître. Autant d’initiatives et de gestes locaux qui appellent des changements majeurs à l’échelle planétaire, quand les 1% les plus riches émettent 70 fois plus de CO2 que la moitié la plus pauvre de l’humanité.

Le mois de juin nous invitera ensuite à faire le point sur les inégalités qui persistent dans notre société. Elles rôdent encore partout : inégalités femmes-hommes, inégalités sociales, inégalités générationnelles, inégalités face à la santé, au sport et au bien-être, etc.

Comment faire pour que chacun-e dispose des mêmes accès aux droits ? On parle aussi d’inégalité vis-à-vis des usages d’Internet et le projet ambitieux porté par la Ville en faveur de l’inclusion numérique veut à la fois proposer à chacun-e l’apprentissage nécessaire, en partenariat avec les acteurs associatifs et un accès facilité aux équipements, notamment dans les Maisons des Habitant-es.

L’inclusion sera le maître-mot des débats et des actions à poursuivre, pour dessiner une nouvelle manière de vivre en ville, que ce soit avec les personnes en situation de handicap ou avec les migrant-es notamment en provenance d’Ukraine.

CCAS

Rompre avec la fragilité

Très engagé dans ses missions d’action sociale, le CCAS de la Ville de Grenoble concentre aussi ses moyens sur le recours aux droits et la lutte contre les inégalités. Spécialement auprès des jeunes et des aîné-es, deux publics vulnérables.

En mars dernier, la Ville a organisé le 1er Forum des droits des jeunes au Palais des sports. Job dating et conférences au programme. ©Auriane Poillet

À travers le projet Cohérence Jeunes lancé en 2020, le CCAS vise le développement d’un parcours vers l’emploi des jeunes en situation de grande précarité. Cette plateforme ne crée pas de nouveaux dispositifs, mais valorise des actions et des services préexistants afin d’optimiser la réponse apportée aux personnes concernées.

Son principe : la prise en compte de toutes les problématiques qui affectent les 18-30 ans en fragilité, que ce soit le logement, la santé, l’accès à la formation ou encore la maîtrise du français.

Le CCAS renforce pour cela ses actions menées en partenariat avec une dizaine de structures impliquées sur le terrain, telles que le Relais Ozanam, l’Oiseau Bleu, la Mission Locale de Grenoble ou encore Ulisse.

Cohérence Jeunes mise également sur le repérage et la motivation des jeunes éloignés des dispositifs habituels en allant à leur rencontre sur les lieux qu’ils fréquentent.

Le projet Cohérences Jeunes prévoit de repérer et mobiliser cette année entre 50 et 100 jeunes pour les accompagner sur les chemins des droits et de l’insertion.

Préserver la santé mentale des aîné-es

Âgées de 75 ans et plus, les personnes hébergées au sein des quatre Résidences Autonomie du CCAS de Grenoble font aussi l’objet d’un accompagnement accru.

Pour ce public touché par un isolement que la crise sanitaire de 2020 a aggravé, le CCAS multiplie les projets destinés à renouer les liens : ateliers nutrition et bien-être, expositions photo, recueil de paroles, etc.

Il a aussi lancé le programme Seniors en Vacances, qui prévoit d’emmener au moins 25 personnes au bord de la mer en septembre prochain. De même, des ateliers musique et chants vont animer un premier Ehpad, celui de Saint-Bruno, à l’occasion du démarrage d’un partenariat avec l’association Se Canto.

Le CCAS vient également au chevet des aîné-es souffrant de troubles psychiques qu’il héberge dans ses résidences.

Depuis 2019, le CCAS a signé une convention avec le Centre Hospitalier Alpes Isère (CHAI) pour ce public difficile à accompagner au quotidien. Cette convention se renforce cette année avec notamment la création de six commissions de santé mentale.

Mission locale

Trouver sa place

Depuis le 1er mars, la Mission Locale de Grenoble se fait le relais d’un dispositif national : le Contrat d’engagement jeune. Où toute personne de 16 à 25 ans, sans formation en cours ni travail, bénéficie d’un accompagnement de plusieurs mois pour s’insérer dans la vie professionnelle.

©Célie Laurent

Catherine Belijar-Amadieu, directrice adjointe de la Mission Locale de Grenoble, affirme :

L’idée est que tout jeune qui manque de confiance en lui ou de réseaux avance dans son projet professionnel. Il y a forcément une solution adaptée à sa situation et les missions locales ont cette expertise jeunesse. Une réponse est adaptée à chaque problématique, il ne faut pas se décourager.

L’accompagnement proposé dans le cadre de ce Contrat est tout aussi intensif que personnalisé.

Chaque jeune qui s’engage dans ce parcours bénéficie tout d’abord d’un diagnostic de sa situation, puis un programme sur mesure d’au moins quinze heures par semaine, pour bâtir son projet et lever des freins éventuels.

Cet agenda inclut des ateliers dispensés par la Mission Locale ou des prestataires extérieurs : recherche d’emploi, formations, travail sur la confiance en soi, simulation d’entretiens, visites d’entreprises, etc.

Le suivi est réalisé avec un conseiller régulier, en échange d’une assiduité tout au long du parcours et de la motivation. Une allocation est possible en fonction du revenu fiscal. La sortie positive d’un Contrat ? Trouver sa voie, signer un contrat de travail ou en alternance.

informationRenseignements divers
16, boulevard Agutte-Sembat
courrielhttp://www.ml-grenoble.org
téléphone 04 76 86 58 58
courriel

Infographie

Produire et consommer autrement

Offrir aux Grenoblois-es la possibilité de privilégier les productions et les comportements responsables, à l’heure de l’épuisement rapide des ressources : c’est le sens de l’action de la Ville, qui propose de consommer moins et mieux, que ce soit dans l’alimentation, les déplacements, l’habitat ou l’énergie.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir. ©Philippe Mouche

Programmation

Quelques événements et défis en mai-juin

Associations, entreprises, collectifs d’habitant-es, institutions, collectivités… De nombreux acteurs du territoire ont souhaité s’investir dans l’année Grenoble Capitale Verte de l’Europe 2022 et participeront, chacun à leur manière, à la programmation, tout au long de l’année.

Pour écrire les pages de Grenoble capitale verte de l’Europe

Vous avez des compétences en dessin, graphisme, sérigraphie, architecture ; vous êtes passionné-e de montagne, amoureux-se de notre territoire, sensibilisé-e aux questions environnementales ? Le hackathon est fait pour vous !

Lors de la cérémonie d’ouverture de Grenoble Capitale Verte de l’Europe le 15 janvier 2022, le maire de Lahti, Capitale Verte de l’Europe 2021, a remis au maire de Grenoble le Greenbook.

Ce «livre vert» garde la mémoire de chacune des Capitales Vertes depuis 2010 : chaque ville qui en prend le titre a la possibilité d’y créer une double page, une photographie la représentant à un instant T.

Quelle est cette transition à Grenoble ? Que représente-t-elle pour chacun-e ? Voilà la proposition faite aux Grenoblois-es : collaborer à cette représentation imagée de Grenoble en créant collectivement la double page qui exprimera notre ville.

Un hackathon, contraction de «hackers» et de «marathon», réunira des équipes autour de la création de cette double page le week-end des 25 et 26 juin (du vendredi soir au dimanche après-midi), à la Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine de Grenoble.

Les participant-es formeront des groupes et mettront en œuvre leurs talents créatifs, manuels, de réflexion, etc. Un jury composé de citoyen-nes sera choisi pour sélectionner le projet qui figurera dans le Greenbook.

Le hackathon pourra accueillir une soixantaine de participants. Il est ouvert à toutes et tous.

Récréation en terrasses, dans le cadre de la Greenweek

Du 1er au 3 juin 2022, les représentant-es des villes Capitale Verte de l’Europe (titre décerné aux villes de plus de 100 000 habitant-es) et Feuille Verte Européenne (villes de moins de 100 000 habitant-es) se retrouveront à Grenoble pour une rencontre de réseau dans le cadre de la Green Week.

Pour clôturer ces trois jours de présentation et de mise en valeur des initiatives du territoire, un temps festif et artistique sera proposé aux Grenoblois-es le vendredi soir.

Tout au long de la soirée, des compagnies artistiques proposeront des spectacles aux personnes attablées aux terrasses ou se promenant dans le centre-ville : danse, musique, parcours radiophonique, improvisations, karaoké déjanté… Les terrasses n’attendront plus que vous !

informationRenseignements divers
Plus d'informations sur le hackathon :
courriel
Green week : vendredi 3 juin 2022, de 18 h 30 à 22h, Grenoble hyper-centre, gratuit et ouvert à toutes et à tous. Programme :
courrielhttp://www.grenoble.fr
Pour s’inscrire aux animations qui vous intéressent, suivre les événements et proposer votre défi dans le cadre de ces thématiques :
courrielhttp://www.greengrenoble2022.eu

Les 48 heures de l’agriculture urbaine

Les 48 heures de l’Agriculture Urbaine est un festival national, composé d’une multitude d’événements participatifs, ouverts au grand public, organisés par des structures locales dans plus de 20 villes en France, dont l’objectif est de découvrir l’agriculture urbaine et de sensibiliser le grand public à une alimentation saine.

Cette année, plusieurs structures de l’agriculture urbaine de Grenoble se sont rassemblées pour co-organiser ce festival. Cet événement propose une programmation orientée sur la thématique de l’alimentation.

> Toutes les informations sur : les48h.fr/villes/grenoble/

Les 48 heures de la gestion durable des ressources

Les 30 et 31 mai prochains, la Ville de Grenoble organise les 48h de la gestion durable des ressources, autour de la thématique «produire et consommer autrement».

Pour la saison 2 des Villes en transition, de nombreuses délégations de collectivités territoriales du monde entier se rendront une nouvelle fois à Grenoble.

Entre visites de terrain, tables rondes sur la redirection écologique et l’agriculture urbaine, ateliers et temps conviviaux avec nos nombreux partenaires, le réseau des Villes en transition continue de développer une communauté de pratiques soutenables en proposant une réflexion sur la dimension territoriale des ressources.

> Plus d’informations : www.grenoble.fr/2642

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Habiter la ville : quelles perspectives pour demain ?

Recyclage et réemploi : tout un art