Actualités

Accueil >Actualités>Vers la renaissance commerciale des centres-villes…

table ronde

Vers la renaissance commerciale des centres-villes…

Comme on peut le voir dans le bassin de vie grenoblois, l’aménagement du territoire issu des années 60 a permis un formidable développement de l’urbain : logement, transports, équipements, etc. Et si le grand perdant de l’histoire était… le commerce de ville ?

Vendredi 15 décembre, une table-ronde accueillait notamment Olivier Razemon, journaliste indépendant, auteur de « Comment la France a tué ses villes ». Rediffusion de la soirée en vidéo.

Partout en France les commerces de centres-villes vivent la concurrence des grands centres-commerciaux périphériques et, depuis les années 2000, le boom du e-commerce. L’activité commerciale et de proximité se réinvente au moment où les attentes de la société vers des territoires dynamiques et protecteurs sont de plus en plus fortes (circuits-courts, traçabilité, impact environnementaux, condition de production, qualité et durabilité des produits). Localement, la question des équilibres commerciaux placent notre territoire dans la moyenne haute française des aires urbaines qui résistent plutôt mieux à la désertification.

Des documents réglementaires existent (SCOT et CDAC) et les réformes territoriales engagées (MAPTAM et NOTRe) qui visent à penser en termes d’aire urbaine plutôt que limites communales, notamment en matière commerciale et d’aménagement, ces documents et réformes ne permettent pas ou tardent à freiner cette équation pourtant fatale pour l’activité commerciale des centre-villes, centre-villages et centre-bourgs.

Elus, monde économique, consommateurs : comment penser un nouveau modèle d’aménagement à la fois équilibré et non standardisé en matière d’activité commerciale pour nos territoires ? Comment faire renaître les centres-villes ?

Vos commentaires

Commentaire de Tournon jean jacques le 2 janvier 2018 à 21 h 39 min

Dans les années soixante à l’époque de l’inflation galopante les commerçants étaient les bouc émissaires des élus et des consommateurs. Pour connaitre les tendances politiques de l’époque il suffit de regarder les lieux d’implantations des grandes surfaces. La gauche a lutté contre les salauds de petits commerçants qualifié d’extrémiste de droite. Elle a gagnée et en plus grâce aux commissions occultes versées lors des constructions des super marchés elle pouvait financer facilement ses campagnes électorales. les villes se sont construites grâce aux échanges « le commerce ». Avec internet le commerce change de nature un produit venant de Chine en direct par « alibaba » coûte moins cher que le même produit en magasin et en plus il ne paye pas la TVA.
Les groupements d’achat par les collectivités tuent avec beaucoup d’efficacité le commerce de proximité. Il nous faut inventer les nouveaux centres villes sans nostalgie d’un passé à jamais disparu. Un centre ville pour qui pourquoi ?

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Revivez le Cabaret Frappé 2022 en images

Un 14 juillet au coeur du parc Jean-Verlhac

Profiter des quais l’été