Ils font l'actu

Accueil >Actualités >Ils font l'actu>Colorer les jours

Ce contenu fait partie du/des dossier(s): Les chantiers s'ouvrent au public !

Aziz Chemingui

Colorer les jours

C’est dans le cadre de ses missions d’agent de développement local qu’Aziz Chemingui, amateur d’échecs, a découvert il y a sept ans la mosaïque grâce à des ateliers menés par son mentor : Joao Ribeiro.

©Auriane Poillet

Aujourd’hui à son compte, il propose des ateliers de découverte à la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse) et au CER (Centre Éducatif Renforcé) en plus des ateliers animés lors des Chantiers ouverts au public (COP).

«C’est une pratique qui existe depuis 3 000 ans mais elle n’est pas utilisée par beaucoup de monde», regrette celui qui rêve de pouvoir créer une école de mosaïque dans ses futurs locaux du quartier Hoche.

Expliquer la démarche et les valeurs que cet art peut apporter aux espaces publics fait partie de son travail. «La couleur attire», observe-t-il. Et on le constate bien lorsque le mosaïste travaille en extérieur, comme pour cette table de pique-nique dans le parc Hoche redécorée récemment.

Les gens viennent et regardent. Cela me motive et me donne du courage car un lien se crée. On se connaît par les autres et puis ce que je fais, c’est surtout pour eux.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Citoyen de l’Europe

Coup de pousses à l’insertion

« Ynsolence » au micro