Découvertes

Accueil >Découvertes>Personnes âgées confinées : la lecture pour s’évader

Ce contenu fait partie du/des dossier(s): #RestezChezVous : Grenoble confinée

Covid-19

Personnes âgées confinées : la lecture pour s’évader

En cette période de confinement dû à la lutte contre la propagation du virus Covid-19, la Bibliothèque Relais Lecture met en place une continuité de service, en priorité en direction des plus fragiles. Lectures par téléphone, dépôt de livres dans les résidences personnes âgées… la lecture s’invite chez les confiné-es.

Jeudi 9 avril, les bibliothécaires ont déposé des livres en gros caractères dans les résidences personnes âgées du CCAS. ©Hélène Journaud-Baltzinger

«Chaque livre qui s’ouvre est une fenêtre vers un monde différent et un outil disponible pour tous», commence Hélène Journaud-Baltzinger, responsable de la Bibliothèque Relais Lecture située avenue d’Innsbruck. Elle continue :

Pour les familles, les personnes isolées, la lecture est un temps pour soi ; une parenthèse, un échappatoire face à l’anxiété qu’elles peuvent avoir. Dans ce genre de situation, il est important de revenir à des choses essentielles. Et les mots en font partie.

Plusieurs initiatives ont été mises en place par la bibliothèque dès le début du confinement. Les bibliothécaires téléphonent régulièrement aux usager-es de leur service de portage de livres à domicile. Cela représente environ 80 personnes.

©Hélène Journaud-Baltzinger

«L’idée est de prendre de leurs nouvelles, de simplement les aider à passer le temps et de repérer des situations complexes que l’on ferait remonter au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale)», ajoute-t-elle.

Les professionnel-les de la bibliothèque leur proposent aussi des lectures par téléphone, même si beaucoup «préfèrent parler qu’écouter». Ce qui n’empêche pas d’échanger sur les lectures de chacun-e.

Lectures dans les résidences personnes âgées

Pour faire entrer la lecture dans les établissements en période de confinement, les bibliothécaires du réseau envoient chaque jour des propositions de texte court aux résidences personnes âgées du CCAS. Les personnels peuvent ensuite les lire aux résident-es.

«Le 1er avril on leur a transmis le poème de Robert Desnos, Le poisson sans soucis, associé à des mots mêlés et jeux de mots à faire sur la thématique du poisson», raconte Hélène Journaud-Baltzinger. Elle précise :

Ce sont toujours des extraits de romans, de poésie. On donne des pistes pour des ateliers d’écriture qui permettent de prolonger un texte. C’est un support d’échange entre le professionnel et le résident, un outil de mobilisation et d’évasion.

En collaboration avec le CCAS, la Bibliothèque Relais Lecture s’organise aussi pour déposer une soixantaine de livres dans les établissements. «C’est la continuité d’un service qui s’adapte à la situation. Si les précautions devaient évoluer, on adaptera l’action. Il y a à peine dix jours, il n’était pas du tout question du dépôt de livres. On avance en marchant», conclue-t-elle.

informationRenseignements divers
courrielhttps://www.bm-grenoble.fr/

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Masques en tissu : débutants, suivez le tuto de Valérie !

Confinement : les commerces ouverts sur « Ça reste ouvert »

Espace 600 : les aventures de Babouchka s’écoutent à distance