Dossiers

Accueil >Dossiers>De quel bois les Grenoblois se chauffent ?

énergie

De quel bois les Grenoblois se chauffent ?

Êtes-vous plutôt gaz, électricité ou chauffage urbain ? À Grenoble, deux principaux fournisseurs d’énergie se partagent le réseau de distribution de chaleur aux habitants.

Gaz Électricité de Grenoble (GEG), service municipal d’exploitation et de distribution en gaz dès 1867 et transformé depuis en Société d’économie mixte (SEM), alimente aujourd’hui 37 000 foyers en gaz (450 GWh(1)/an) pour le chauffage et 25 000 foyers en électricité, soit respectivement 40 % et 27 % des logements grenoblois.
La Compagnie de chauffage intercommunale de l’agglomération grenobloise (CCIAG), au statut de SEM aussi, approvisionne, elle, 30 000 foyers en habitat collectif (250 GWh/an), soit le tiers du parc de logements collectifs grenoblois. Créée en 1960, ce réseau de chauffage urbain est particulièrement bien implanté dans les quartiers sud de la ville, construits à cette époque.

Chacune des deux sociétés a pour actionnaire majoritaire la Ville de Grenoble (à hauteur respectivement de 52 % et de 50 % + 1 action du capital). Avec une particularité pour la CCIAG : la Délégation de service public (DSP) du chauffage urbain de la Ville de Grenoble et des cinq communes voisines(2) dont elle est concessionnaire est passée depuis le 1er janvier 2015 sous l’autorité de la Métro et sera renégociée en juin 2018.

(1) GWh : gigawatt-heure.
(2) La Tronche, Eybens, Saint-Martin d’Hères, Échirolles et Pont-de-Claix

Gremag 10 chauffage urbain

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Grenoble booste la prime