Découvertes

Accueil >Découvertes>Ils fabriquent l’opéra !

insolite

Ils fabriquent l’opéra !

Rencontre avec les élèves du lycée Argouges, qui réalisent les costumes de Rigoletto, l’opéra de Verdi à voir au Summum du 1er au 5 avril.

Vendredi 05 février 2016 Section mode du lycée Argouges : Implication de jeunes lycéens pour faire les costumes du spectacle " Rigolotto " de la Fabrique Opéra. Séance d'essayage des costumes avec quelques uns des artistes. Contact : Caroline Blanpied : 06 81 66 05 97. Lieu : lycée Argouges, Grenoble. PHOTO : lycéens interviewés. © Alain FISCHER 2016, Ville de Grenoble.

Trois des élèves du lycée Argouges qui participent à la création des costumes de « Rigoletto » : Anouk Grodet, Nicolas Gauthier et Marine Lanel.

Depuis 2007, la Fabrique Opéra relève avec brio un défi un peu fou : amener des jeunes à découvrir l’art lyrique. Pour cela, le chef d’orchestre Patrick Souillot et son équipe les invitent à prendre part au processus de création. Chaque année, près de cinq cents jeunes des lycées techniques et centres d’apprentissage se voient ainsi confier la réalisation des supports de communication, décors, maquillage, coiffures et costumes.

Ces derniers sont conçus par une classe de première année de BTS Métiers de la mode et du vêtement du lycée Argouges. Un après-midi par semaine, vingt-sept jeunes travaillent en petits groupes sur le costume d’un des douze personnages interprétés par les solistes. « Pendant l’année, on a plusieurs échanges avec la metteure en scène Caroline Blanpied et les artistes » précise l’un d’eux, Nicolas Gauthier.

« À la première rencontre, ils nous ont présenté l’œuvre et les personnages pour nous aider à imaginer leurs costumes. » Jupe ou pantalon, corsage, veste… chaque costume est composé de plusieurs pièces pour lesquelles les élèves réalisent d’abord des maquettes proposées à l’équipe artistique, avant de passer à la fabrication.

D’octobre à fin mars, les allers-retours se poursuivent à un rythme soutenu, qui devrait encore
s’intensifier à l’approche des représentations, comme l’explique une jeune créatrice, Marine Lanel : « On rencontre régulièrement les artistes pour les essayages. Et on sera dans les coulisses au Summum pour faire les retouches, les aider à s’habiller et surtout les voir sur scène ! »

 

informationRenseignements divers
Rigoletto au Summum les 1, 2, 3 et 5 avril
courrielhttp://www.rigoletto-lafabrique.fr/

Rencontre avec trois des élèves du lycée Argouges

Anouk Grodet

« Je suis surtout attirée par le stylisme et tout ce qui touche à la conception des vêtements. Ce projet m’a donc beaucoup plu car c’est vraiment nous qui avons imaginé les costumes. On nous a laissé une grande liberté, même s’il fallait bien sûr prendre en compte le rôle des personnages, leur caractère…

On a réalisé différents croquis et on en a parlé avec Caroline Blanpied, la metteure en scène. Je participe à la réalisation du costume d’une nourrice, Giovanna. Il fallait donc une tenue plutôt stricte, blanche et bleu marine, mais nous avons essayé de la moderniser et de la revisiter à notre façon. C’est vraiment ce qui m’a intéressée dans ce projet. Dans notre cursus, on fait surtout des vêtements de tous les jours, du prêt-à-porter. Ici, c’est beaucoup plus créatif ! »

Nicolas Gauthier

« Pour un travail de première année, c’est un beau projet qui nous met bien dans le bain et nous permet de sortir des cours pour nous lancer dans une réalisation concrète. Pendant l’année, on a plusieurs moments d’échanges avec la metteure en scène Caroline Blanpied et les artistes. À la première rencontre, ils nous ont présenté l’œuvre, le contexte historique et les personnages pour nous aider à imaginer leurs costumes.

Je travaille sur celui du duc de Mantoue. C’est un noble au vêtement plutôt classique, veste et pantalon, mais on a choisi des matières dorées qui attirent l’attention sur lui et le mettent en avant. C’est intéressant de travailler pour un spectacle. J’étais déjà allé à l’opéra une fois et aujourd’hui je suis curieux d’en découvrir d’autres. »

Marine Lanel

« Je souhaite devenir modéliste et l’aspect technique est important pour moi. J’apprécie qu’on travaille en équipe, cela permet d’échanger nos idées et de se donner des conseils.

Je participe à la conception du costume de Maddalena, une séductrice qui charme le roi, donc on réalise une tenue sexy avec bustier, corset, voiles transparents… Tout au long du projet, on rencontre régulièrement les artistes pour la prise des mesures, les essayages… Et on sera dans les coulisses au Summum pour faire les retouches, les aider à s’habiller et surtout les voir sur scène ! Je suis impatiente car, avec la classe, on est allés voir Tosca à Saint-Étienne et cela m’a beaucoup plu. Je n’avais jamais vu d’opéra, c’était une belle découverte. »

Vos commentaires

Commentaire de Danielle Bonin le 18 juin 2017 à 14 h 49 min

Salut Anouk Grodet, je suis jumelée avec toi pour un stage à Montréal au Canada qui commence le 5 septembre 2017, j’aimerai entrer en contact avec toi avant le début du stage. Si tu reçois ce message envoie-moi un email.

Danielle de Laval au Québec, Canada.

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

À l’étage supérieur

Théâtre en action

Inspiration bois