Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Opération de modernisation pour l’hôpital Michallon 

santé

Opération de modernisation pour l’hôpital Michallon 

Inauguré en 1972, l’hôpital Michallon entame, de 2016 à 2022, la modernisation de ses équipements phares. Coût de l’investissement : 182 millions d’euros.

Le Nouveau Plateau Technique (bâtiment dédié aux urgences et aux réanimations pour une prise en charge optimisée des urgences avec l’hélistation en toiture) – Le crédit image à mentionner est : Umlaut/Christophe Valtin

Le nouveau plateau technique dédié aux urgences et aux réanimations © Umlaut/Christophe Valtin

Le chantier majeur de cette restructuration, la construction du nouveau plateau technique, démarrera fin 2016. À la place de l’ancien service pédiatrie, il sera composé des urgences au rez-de-chaussée, de deux niveaux de réanimation et d’une hélistation sur le toit. Ce pôle répond à l’augmentation des demandes de soins et permet d’optimiser la prise en charge des urgences.

À partir de 2017, dans le bâtiment principal, le bloc opératoire sera modernisé par l’ouverture de quatorze salles d’opération, dans un premier temps, et d’une salle de réveil reliée à un secteur ambulatoire de quarante-huit places. « L’ambulatoire (hospitalisation de moins de 12 heures), en augmentation, représente 60 % de la chirurgie en France, dont 40 % sont pratiqués dans le secteur public. Ces aménagements ouvriront un circuit plus court entre l’accueil, l’entrée en bloc et la sortie de bloc du patient » précise Jacqueline Hubert, directrice générale du CHU Grenoble Alpes.

Dans l’aile Chartreuse, la mise aux normes du système de désenfumage se poursuit. Côté Belledonne, l’ouverture d’un espace regroupant tous les services de consultation à fort flux simplifiera et réduira les circuits patients. Les halls modernisés garantiront un accueil confortable au public.

« Nous organisons le CHU pour qu’en période de travaux, la qualité de service et le niveau d’activité soient préservés » souligne Jacqueline Hubert. L’investissement de 182 millions d’euros est financé par l’État (22 millions d’euros), l’emprunt (105 millions d’euros) et des fonds propres (55 millions d’euros).

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Rallumer la mobilité

La campagne est ouverte

Citiz : l’autopartage accélère