Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>Pour une action publique plus protectrice des habitants des bidonvilles grenoblois !

Gre.mag n°36 - Groupe « Grenoble Nouvel Air, socialistes et apparentés »

Pour une action publique plus protectrice des habitants des bidonvilles grenoblois !

Le 20 novembre 2021, un incendie s’est déclenché au cœur d’un campement installé en proximité des entrepôts Richardson. Par chance, aucun blessé n’est à déplorer; pour autant, cet incendie a eu des conséquences dramatiques. Pour l’entreprise Richardson d’abord, qui a dû mettre au chômage partiel une quinzaine de salariés et qui a perdu son entrepôt. Mais également pour les familles qui vivaient au cœur de ce camp de fortune et qui ont perdu le peu qu’elles avaient.

Quelques jours plus tard, le 1er décembre, à quelques centaines de mètres, un camp de sans logement a été évacué au parc de l’Alliance. Ces situations dramatiques deviennent malheureusement trop fréquentes et d’une certaine manière, certaines et certains d’entre nous s’y habituent. Pour autant, les conditions de vie de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants qui vivent au cœur de camp sont inhumaines et indignes. Les politiques publiques mises en place depuis des années ne suffisent pas, et les bidonvilles se multiplient sous nos yeux, au cœur de nos villes. Le travail remarquable que font les différentes associations est nécessaire mais malheureusement pas suffisant, et la responsabilité de proposer des solutions de relogement pérennes incombe aux acteurs institutionnels qui doivent travailler ensemble avec le même objectif.

À l’heure où le repli sur soi, la peur de la différence et le rejet de l’autre se développent dans notre pays, il est urgent de prouver que nous sommes capables de trouver des solutions pour offrir des conditions de vie décentes à toutes celles et tous ceux qui ont fait le choix de vivre sur notre territoire.

Céline CENATIEMPO

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.

Gre-mag vous propose aussi

Fixer un cap pour « Grenoble 2030 »

Quel avenir pour les piscines municipales à Grenoble ?

Grenoble : une terre d’accueil