Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Sculpture ou lampadaire ?

késako ?

Sculpture ou lampadaire ?

Le lampadaire-sculpture Les racines du mal, de l’artiste et architecte Didier Faustino, a trouvé sa place square des Fusillés, dans le quartier Bouchayer-Viallet.

Vendredi 05 fèvrier 2016 Inauguration de la Sculpture : Les Racines du mal de Didier FAUSTINO, Square des fusilles Photo : © Thierry CHENU  thierry.chenu@grenoblecommunication.fr +336 84 52 10 99 - www.grenoble.fr Droits réservés : Ville de Grenoble © 2016

 

Cette sculpture est, selon les mots de l’artiste, une relecture du lampadaire public. L’ensemble rappelle des racines hors de terre et ménage un dôme ajouré, un cocon de rencontre et de détente.
On passe de la vacuité à l’échange, de l’obscurité à la lumière rassurante. En écho à l’histoire tragique du square des Fusillés, Les Racines du mal nous pousse à nous interroger sur le mieux vivre ensemble et notre rôle dans la cité, en affirmant le droit de se rassembler spontanément dans l’espace public.

Constituée de tubes carrés en acier galvanisé, matériau industriel et pérenne, elle est un trait d’union entre le passé industriel et la modernité actuelle du site Bouchayer Viallet. La sculpture est mise à disposition de la Ville de Grenoble, pour cinq ans, par le Centre national des arts plastiques.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Une ville à hauteur d’enfant

De nouveaux leviers pour plus de justice sociale et d’émancipation

Service civique : candidatez jusqu’à la mi-novembre !