Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Voir le partage en grand !

autopartage

Voir le partage en grand !

Sachant qu’une voiture passe 90 % du temps à dormir et coûte en moyenne 6 000 euros par an à son propriétaire, pourquoi ne pas partager les frais ? À Grenoble, les acteurs de l’autopartage sont bien présents et affichent de grandes ambitions.

Une centaine de stations Citélib, 150 véhicules de particuliers à louer avec la plateforme Drivy, 60 avec Koolicar… Ces pionniers de l’autopartage sont implantés à Grenoble depuis plusieurs années, avec déjà quelques milliers d’utilisateurs ! Le choix et les formules de location ne manquent pas : de la citadine à l’utilitaire, du quart d’heure à la semaine, avec et sans abonnement. Et pour la simplicité, plus besoin de remise de clés : la plupart des véhicules sont équipés d’un boîtier qui permet de les ouvrir avec un badge ou un smartphone.

 50 % des trajets en autopartage sont professionnels car des entreprises et des administration ont vu l’intérêt de l’autopartage pour réduire leur flotte.

Profil type des autopartageurs : actif citadin de 25 à 55 ans. « Ça évolue », se félicite Stéphanie Pesenti, co-créatrice de Citélib (rebaptisé Citiz Alpes Loire). « Parmi nos abonnés, on a de plus en plus de seniors et on fait de la pub dans les auto-écoles auprès des jeunes. De plus, 50 % des trajets sont professionnels car des entreprises et des administrations, dont la Ville de Grenoble, ont vu l’intérêt de l’autopartage pour réduire leur flotte. »

Présent dans quatre-vingts villes françaises, Citiz était jusqu’ici propriétaire de ses véhicules en autopartage. Mais le réseau teste à Grenoble un nouveau concept : « Ma Chère Auto ». Quand vous n’utilisez pas votre voiture, vous la louez à Citiz qui l’assure et l’entretient, lui réserve une place de stationnement dans votre quartier et vous reverse 25 % des recettes de location. Seules les voitures de moins de sept ans et 77 000 km sont éligibles. Citiz entend ainsi doubler sa flotte en 2017.

 un propriétaire qui partage son auto peut gagner 200 à 250 euros par mois assez facilement

Koolicar, qui a désormais la MAIF et PSA Peugeot Citroën comme actionnaires et Feu Vert comme partenaire, voit beaucoup plus grand. « Notre objectif pour 2017, c’est dix fois plus de véhicules sur Grenoble ! », annonce Frédérique Lorentz, la directrice marketing. Koolicar propose de l’autopartage sans abonnement ni place dédiée, ouvert aux véhicules de moins de dix ans. L’offre est plus importante en périphérie, là où le stationnement est gratuit. Selon Koolicar, « un propriétaire qui partage son auto peut gagner 200 à 250 euros par mois assez facilement ».

informationRenseignements divers
courrielhttps://www.drivy.com
courrielhttp://citelib.com/
courrielhttps://www.koolicar.com

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Tour Perret : horizon 2025 !

Le grand rendez-vous pour faire ensemble

Service civique : candidatez jusqu’à la mi-novembre !