Nos interviews

Accueil >Découvertes >Nos interviews>« A Grenoble, réussir les transitions est ce que nous savons faire de mieux »

3 questions à Eric Piolle

« A Grenoble, réussir les transitions est ce que nous savons faire de mieux »

 

Vous sonnez la mobilisation générale pour la tour Perret ?

Oui ! La tour Perret, construite pour l’exposition internationale de 1925, est l’un des symboles forts de Grenoble : elle appartient à chaque Grenoblois. Tout au long du XXe siècle, elle a été l’un des témoins de l’histoire de notre ville. Fermée au public dans les années 1960, elle se dégrade lentement depuis…
Il est temps de sonner la mobilisation générale : collectivités, État, partenaires privés… mais aussi financement participatif ouvert à tous.

Ensemble, nous pouvons rendre sa jeunesse à la tour ! Dès 2017, grâce aux étudiants de l’IUT1, l’éclairage de la tour va être modernisé… pour habiller la nuit grenobloise. À terme, l’objectif est la réouverture au public de ce bijou d’architecture.

La ville « moteur économique » du territoire, ça veut dire quoi ?

Depuis le 1er janvier 2015, la Métropole porte la politique économique à l’échelle du bassin de vie, car c’est l’échelle pertinente pour répondre aux urgences du moment et relever les défis de l’avenir. La Ville de Grenoble agit en complémentarité, en activant tous les talents qui mettent le territoire en mouvement. Nous vivons à une époque où, pour qu’un investisseur s’installe ici, pour que le commerce de ville se développe, mieux vaut construire une nouvelle école, moderniser l’éclairage public, embellir et apaiser la ville plutôt que d’épuiser ses finances en aides publiques – bien souvent inutiles – aux multinationales.

Que souhaitez-vous aux Grenobloises et aux Grenoblois pour 2017 ?

L’année 2016 a été éprouvante. D’un côté, la prise de conscience que notre société doit aller de l’avant, dans tous les domaines, est largement partagée. En même temps, la nouveauté peine à émerger… où que l’on regarde, l’espoir et l’inquiétude vont ensemble.

À Grenoble, et c’est une fierté, réussir les transitions est ce que nous savons faire de mieux… notre histoire le montre !

Je souhaite aux Grenobloises et aux Grenoblois d’avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre de vue. Ensemble, soyons fidèles à ce que nous sommes : c’est comme cela que nous obtiendrons ces petites victoires du quotidien qui donnent envie d’avancer.

informationRenseignements divers
téléphone

Pièces jointes:

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.