Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>La petite histoire

Gre.mag n°29 - Groupe « Ensemble à gauche »

La petite histoire


Ce mandat aurait dû voir la réalisation de 120 engagements. Il a, au contraire, consisté en la comptabilité mortifère de leurs enterrements.

En voici quelques exemples non exhaustifs :

Les promesses perverties :

« Engagements n° 5 et  6 : abaisser le seuil des pétitions et ouvrir la votation d’initiative populaire » : annulation brutale de la pétition contre la fermeture de 2,5 bibliothèques !

  • n° 15 : « réduire la publicité en ville » : le Règlement de Publicité voté à la METRO s’ouvre la publicité numérique et le contrat Decaux sur les abribus est renouvelé pour 13 ans !
    La réalisation de l’inverse
  • n° 54 : « mettre fin au projet élargissement A480 » : le projet d’élargissement a été voté avec quelques réserves de pure forme.
  • n° 65 : « faire de la ville un employeur exemplaire » : un plan social appelé plan de sauvegarde acte 150 suppressions d’emploi.
  • n° 73. « construire des logements pour tous » : comme sous Destot à plus de 4 000  euros le mètre carré et la destruction de logements sociaux de bonne conception.
  • n° 78 : « fermer toute exception au nouveau Plan local d’urbanisme » : elles sont légion aujourd’hui.
  • n° 110 : « maintenir le réseau des bibliothèques » : fermeture de 2,5 d’entre elles dans les quartiers populaires.

Ce qu’ils n’ont pas fait :

  • N° 20 : « protéger les droits de l’opposition » : nous attendons toujours le bilan financier de la fête des 50 ans des JO ainsi que de nombreuses autres demandes.
  • N° 23 : « créer un service public de l’énergie 100 % public » : GEG, la CCIAG ont toujours des actionnaires privés.
  • N° 50 : « retirer au privé la gestion des parkings en ouvrage ».
  • N° 25 : « gratuité TAG et métrovélo pour les moins de 25 ans… »

La plus grande histoire

C’est l’émergence aux élections de la liste « la commune est à nous » issue des mouvements sociaux : Gilets jaunes, collectifs (bibliothèques, logement, climat, A480…), luttes sociales. Ses propositions sont issues d’un vote en assemblées populaires publiques tout comme la constitution de la liste.

Une grande première sur la commune de Grenoble. Rendez-vous aux urnes !

Bernadette Richard-Finot et Guy Tuscher, Conseillers municipaux

Contact : Twitter : @EAGGrenoble – Facebook : Ensemble A Gauche

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.

Gre-mag vous propose aussi

Face au Covid-19, le service public fragilisé et une rentrée non préparée !

Une ville paralysée

Grenoble abandonnée