Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>Une année 2022 sous le signe de Capitale verte européenne

Gre.mag n°36 - Groupe « Grenoble en commun »

Une année 2022 sous le signe de Capitale verte européenne

Grenoble est Capitale verte européenne 2022 ! L’année qui commence sera riche en événements et fera de Grenoble l’ambassadrice des « Villes vertes, douces à vivre », l’ambassadrice des villes qui agissent pour plus de justice sociale et qui s’engagent concrètement contre le dérèglement climatique.

Si Grenoble a été sélectionnée pour être Capitale verte, c’est pour saluer son engagement et celui de ses habitant-es en faveur de la bifurcation écologique, sociale et démocratique et encourager leur cheminement en ce sens. En effet, dès 2014, la municipalité sortante a eu à cœur de porter l’esprit de transition dans toutes ses politiques publiques : fin de la publicité dans l’espace public, plantation de plus de 5 000 arbres, bouclier social et tarification solidaire pour tous les services publics, densification du réseau cyclable et création des Chronovélos, extension du centre-ville piéton, généralisation des 30 km/h pour apaiser la circulation…

Les actions et engagements de la Ville ont été récompensés par diverses distinctions au cours de l’année passée. Grenoble a renouvelé la convention « Ville Amie des enfants » avec l’UNICEF pour réaffirmer son engagement en faveur des droits des enfants et des jeunes, de leur bien-être et de leur émancipation. En décembre, la Ville a reçu le label « Ami des Aînés » niveau or en reconnaissance du travail accompli en matière de politiques publiques innovantes et exigeantes, construites avec et pour les aîné-es. Enfin, pour la 4e année consécutive, Grenoble a reçu le trophée de la participation et de la concertation pour récompenser les rendez-vous numériques du budget participatif. Elle a également reçu la mention spéciale du jury pour sa convention citoyenne Covid qui a mis les habitant-es au cœur des décisions.

Exemple parmi d’autres des transitions heureuses, ces reconnaissances sont des appuis pour porter les ambitions de Grenoble toujours plus haut.

Margot BELAIR et Antoine BACK

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.

Gre-mag vous propose aussi

Grenoble terre d’accueil

Quel avenir pour les piscines municipales à Grenoble ?

Démocratie locale : le hold-up d’Éric Piolle