Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>Finances locales une manipulation qui met Grenoble en péril

Mai 2016/ Groupe Rassemblement de Gauche et de Progrès

Finances locales une manipulation qui met Grenoble en péril

Cette majorité use et abuse du péril financier et fait sienne l’idée que « plus c’est gros plus ça passe ! ». La réalité de son action démontre sa totale responsabilité concernant l’abîme dans lequel elle entraîne Grenoble.

707185_Jerome Safar 1Après avoir orchestré une communication alarmiste sur l’état des finances de la ville en 2014, après avoir usé et abusé de la menace de faillite et de mise sous tutelle en 2015…cette municipalité a récemment acheté 8 millions d’euros « cash » un bâtiment du Crédit Agricole inutilisable avant 2018 !

Après avoir dramatisé la supposée baisse des dotations de l’Etat et théâtralisé les risques en privant les Grenoblois de l’accès aux services publics municipaux en novembre 2015, ….elle a persisté à priver la collectivité des recettes de publicité (4 millions d’euros/mandat ) et à générer des dépenses pour le fonctionnement des totems d’information (1,5 M d’euros).

Preuve d’une situation financière positive en 2014, cette équipe a pu cumuler les dépenses inutiles et multiplier les plans sociaux indécents (Palais des sports et GIE Avenir) en dilapidant 1,3 millions d’euros.

Par ses décisions, la municipalité assèche les recettes de la ville :

En stigmatisant sans cesse nos partenaires que sont l’Etat, et les autres collectivités locales et en revenant sur les engagements pris (Lyon-Turin), elle met en péril leur participation et leur niveau de financement aux projets grenoblois et métropolitains.

En limitant ou en supprimant les projets immobiliers (publics ou privés), elle restreint aujourd’hui l’activité économique d’aujourd’hui et tire un trait sur les recettes fiscales de demain.

En revenant sur ce qui fait la renommée de Grenoble et en laissant la « qualité de Ville » se dégrader, elle n’incite pas les entreprises à s’installer et en pousse d’autres à quitter Grenoble.

Il est temps que cesse cette gestion catastrophique qui met en péril le service public municipal, patrimoine des Grenoblois.

Or la démarche actuelle nommée « refondation » risque au contraire de conduire à sa dégradation massive en faisant doublement payer aux Grenoblois la mauvaise gestion actuelle.

Il est grave de constater que depuis deux ans, entraînée par cette équipe dans le repli et la perte d’attractivité, Grenoble voit son dynamisme s’éteindre.

Groupe « Rassemblement de Gauche et de Progrès » – Jérôme Safar Président du groupe
Contact : ps-apparentes@ville-grenoble.fr
Tél. 04 76 76 36 52 – www.grenoble-ensemble.fr

 

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.

Gre-mag vous propose aussi

PLAN DE CIRCULATION : DES HABITANTS SUREXPOSÉS À LA POLLUTION

Face à la crise énergétique, accélérons la transition

Que va devenir le musée de Grenoble ?