Économie

Accueil >Découvertes >Économie>Halles Sainte-Claire, garantes de la gastronomie dauphinoise

Commerces

Halles Sainte-Claire, garantes de la gastronomie dauphinoise

Les Halles Sainte-Claire sont apparues en 1874 sous la forme qu’on leur connaît. Dans cette place forte de la gastronomie dauphinoise, les commerces se perpétuent encore sous sa charpente en fonte. Poissonnier, boucher, maraîcher, fleuriste… Au total, 23 stands sont ouverts du mardi au dimanche. Rencontre avec Emmanuel Lenoir, président de l’UDIC (Union de Défense des Intérêt des Commerçants) des Halles et gérant de plusieurs boulangerie à Grenoble.

© Richard Gonzalez

Qu’apportent les Halles Sainte-Claire au centre-ville de Grenoble ? 

C’est un joli bâtiment qui a une histoire. Il est le seul marché couvert que l’on retrouve à Grenoble et même en Isère. Le fait d’être couvert apporte aussi de la convivialité. Les Halles sont ouvertes tous les jours sauf le lundi, ce qui fait que les gens du quartier se retrouvent ici.

L’intérêt c’est aussi de faire des rencontres, de créer du lien social. Les gens prennent le temps de discuter avec les commerçants. Il y a une âme ici, une vie.

Les commerçants sont installés les uns à côté des autres tout en ayant leur propre stand. ça permet de commencer le matin en ouvrant simplement un rideau. En hiver il fait froid mais les marchés en extérieur ont le même souci.

Quelle est l’affluence des Halles ? 

La tendance est à la baisse en terme de chiffre d’affaire et de fréquentation. Le samedi et le dimanche les Halles sont remplies ; en semaine c’est plus compliqué. C’est lié à la fréquentation des villes en France et aux changements opérés à Grenoble.

Les fermetures de rue pour travaux nous pénalisent fortement : ce sont des habitudes que les clients vont devoir reprendre. Alors on essaie de trouver des solutions pour contrer ce phénomène.

Quelles solutions avez-vous trouvées ? 

On organise des animations une fois par mois devant les Halles. On a à chaque fois une thématique et un plat que l’on vend aux passants. Un traiteur a cuisiné une paella, le poissonnier des moules frites, et les fromagers, une tartiflette.

En association avec l’Office du Tourisme, on propose aussi des visites guidées, dans les Halles et dans le quartier. On vient aussi de lancer une offre unique pour permettre aux entreprises et comités d’entreprises de privatiser les Halles.

 

Cliquez sur l’image pour lancer ce diaporama de 16 images

 

A présent, comment les Halles vont-elles se développer ? 

On projette de proposer un service de restauration rapide à base de produits vendus ici, au sein des Halles. On pourra créer ce stand grâce à la fusion de deux cases, ce qui permettra aux gens qui le veulent de manger rapidement dans un endroit atypique. Ça permettra peut-être d’élargir les horaires d’ouvertures des Halles.

En parallèle, on travaille sur un gros projet qui consiste en la digitalisation des Halles. L’objectif est que le client puisse commander ses courses sur internet et venir les récupérer aux Halles. A terme, on espère pouvoir aussi faire des livraisons. Et bien-sûr, on cherche à développer les réseaux sociaux.

informationRenseignements divers
Ouvertes du mardi au dimanche de 7h à 13h et les vendredis et samedis après-midi de 15h30 à 19h.
courrielhttps://www.facebook.com/Halles-Sainte-Claire-de-Grenoble-604069886345024/
téléphone 06 61 03 13 85

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

La ville joue l’ouverture au sud

Intégrer le commerce à la vie urbaine

Grenoble, une synergie dans l’innovation