Nos interviews

Accueil >Découvertes >Nos interviews>« Le défi de notre génération est de bâtir la ville sobre et généreuse dans laquelle nous voulons vivre »

3 questions à Eric Piolle

« Le défi de notre génération est de bâtir la ville sobre et généreuse dans laquelle nous voulons vivre »

Mieux vivre GrenobleEn janvier, de nouveaux outils de la participation citoyenne ont été dévoilés. Ça va changer quoi ?

La vie de notre cité est l’affaire de toutes les Grenobloises et de tous les Grenoblois. Elle est un bien commun à faire vivre au quotidien toute l’année.
Il est essentiel que chaque habitant puisse se sentir contributeur de l’histoire commune. Pour cela, il existe déjà de nombreux outils : les budgets participatifs, qui démarrent leur deuxième édition, en sont un bel exemple.

Désormais, une pétition recueillant 2 000 signatures de Grenoblois de plus de 16 ans sera présentée et débattue en conseil municipal et pourra déclencher une votation citoyenne dans toute la ville. Grenoble fait le pari de l’intelligence collective et de la citoyenneté ouverte et généreuse !

Grenoble-LBS-Affiche.inddL’implication volontaire des habitants est aussi au cœur de « La Belle saison », cette journée de grand ménage de printemps pour embellir Grenoble. Expliquez-nous.

Notre ville, Grenoble, est le patrimoine de chaque habitant. De même que, chaque jour, chacun de nous en est l’heureux bénéficiaire, il nous revient en retour de prendre soin d’elle, de sa propreté, de sa convivialité, dans chaque quartier. Bien sûr, les agents des services publics communaux (de la Propreté urbaine, des Espaces verts, etc.) œuvrent au quotidien à l’entretien et à la valorisation des espaces publics. En cultivant les bons gestes, chacun peut contribuer à améliorer sa ville !

La Belle saison, c’est une journée où les habitants (et les élus) sont invités à partager les métiers des agents du service public en allant à leur rencontre et en donnant un coup de main pour embellir leurs rues, places et jardins… dans chaque quartier. Le 30 avril, on s’y met tous !

Vous avez créé « Grenoble Ville de Demain », une plateforme de partage et d’anticipation. Concrètement, de quoi s’agit-il ?

Depuis toujours, la force de Grenoble c’est sa capacité à anticiper face aux défis, à innover dans tous les domaines : déplacement, économie, solidarités, logement, création, énergie, emploi, technologies, etc. Aujourd’hui, quelques mois après la Cop21, le défi de notre génération est de bâtir la ville sobre et généreuse dans laquelle nous voulons vivre, apprendre, travailler, vieillir, nous épanouir.

Pour cela, il manquait à Grenoble la plateforme pour rassembler toutes les intelligences autour des défis à venir. C’est l’ambition de Grenoble Ville de Demain, lancée en janvier 2016 et qui va se développer dans les mois et années à venir.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi