Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>L’enfer est pavé de bonnes intentions

Juin 2015 / Groupe Front National

L’enfer est pavé de bonnes intentions

La situation sociale à Grenoble se dégrade d’année en année. Elle atteint un point de non-retour qui impose une véritable prise de conscience.

Mireille twitter copieGrenoble a le triste privilège de voir ressurgir des campements de fortune. La criminalité, fidèle compagne de la précarité et de la misère, augmente tous les jours.

Les riverains n’en peuvent plus. Régulièrement, le Dauphiné Libéré nous informe sur l’actualité des quartiers difficiles et sur d’autres que l’on croyait tranquilles comme l’Île-Verte et le centre-ville.

La majorité municipale rejette la faute sur le gouvernement qui concentre les demandes d’hébergement en Rhône-Alpes sur Lyon et Grenoble. Elle oublie qu’elle-même a toujours soutenu les mesures facilitant l’arrivée de ces personnes.

Les solutions qu’elle propose sont de deux ordres :
La première est de taxer les grenoblois pour aider ces personnes à s’installer définitivement. Ce faisant elle rend notre ville beaucoup plus attractive et ne fait qu’amplifier le problème. Le PS en veut toujours plus, croyant avoir trouvé la solution.

La seconde consiste à cacher les problèmes des quartiers difficiles en les diffusant dans les quartiers tranquilles. Ils appellent cela la « mixité sociale ». C’est une mesure terrible pour les riverains ainsi touchés. Ils doivent alors subir au quotidien les « incivilités » des nouveaux arrivants. Lorsque la ville achète des logements dans des immeubles pour les attribuer aux « plus défavorisés », elle dévalorise d’un seul coup le bien de ceux qui ont travaillé toute leur vie pour acquérir un logement décent dans un quartier correct.

Les élus sont trop sensibles aux minorités visibles qui font l’actualité, aidées par des associations peu représentatives et bruyantes. N’oublions pas que le jour de sa prise de fonction, Eric Piolle a fait intervenir un groupe de sans-papiers au Conseil Municipal pour donner le ton de sa mandature. Nous y sommes !…

Groupe Front National – Mireille d’Ornano présidente

Courriel : mireille.dornano@grenoble.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Les commentaires ne sont plus ouverts pour ce contenu.

Gre-mag vous propose aussi

Quel avenir pour les piscines municipales à Grenoble ?

Fixer un cap pour « Grenoble 2030 »

Grenoble terre d’accueil