Nos interviews

Accueil >Découvertes >Nos interviews>Notre ville a une histoire singulière

3 Questions à Eric Piolle

Notre ville a une histoire singulière

L’enjeu des années à venir est de projeter Grenoble et son agglomération au coeur des Alpes.

FdT-couvgremag-210x145mm.inddLa Fête des Tuiles approche. La période est-elle vraiment à la fête ?
Nous avons plus que jamais besoin de nous rassembler. Une ville, ce sont des lieux : des places, des parcs, des rivières. Ce sont aussi des rendez-vous ouverts à tous. La Fête des Tuiles est au croisement de ces deux éléments : sur les cours Jean Jaurès et de la Libération, rendus piétons le 6 juin.

Notre ville a une histoire singulière, où citoyenneté et effervescence s’entremêlent. Elle manquait encore d’un grand évènement populaire à son image : Grenobloises, Grenoblois, le 6 juin, tous aux cours !

Au cœur de ce Gremag, la montagne. Quelle place pour elle à Grenoble ?
Grenoble est une ville dans un jardin magnifique. L’enjeu des années à venir, c’est de projeter Grenoble et son agglomération au cœur des Alpes : tourisme 4 saisons, agriculture locale et biologique, transports moins polluants… Les chantiers ne manquent pas ! C’est aussi mettre les Alpes au cœur de Grenoble : à portée de main, les montagnes sont pourtant délaissées par beaucoup. Faire vivre la montagne, c’est aussi faire vivre son histoire, sa philosophie ! Il y a de quoi faire !

Partager les espaces publics, mettre Grenoble au cœur des Alpes : c’est votre cap ?
Trop de villes sont prêtes à sacrifier leur patrimoine et leur environnement pour un peu de visibilité dans de pseudo-classements internationaux. À Grenoble, nous accompagnons la vitalité de notre ville : sa culture foisonnante et son histoire citoyenne, ses labos et ses entreprises dynamiques, son écrin naturel et ses innovations sociales. L’action municipale menée depuis un an à Grenoble dessine la ville de demain : effervescente, populaire et apaisée. Une ville où chacun, femme, enfant, aîné, entrepreneur, chômeur, étudiant, trouve sa place et contribue à faire avancer l’histoire commune.

 

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi