Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>La friche ex-Allibert entame sa reconversion

grandalpe

La friche ex-Allibert entame sa reconversion

Au croisement des avenues Léon-Blum et Esmonin, la friche de l’ancienne usine Allibert deviendra à l’horizon 2024 une zone d’emplois à vertu productive, adaptée et insérée en cœur de ville. Dès cet automne, une concertation va démarrer avec les habitant-es, ainsi que la déconstruction de la grande halle.

©Grenoble-Alpes Métropole

La philosophie du projet est d’ouvrir le site à son environnement, avec des traversées et espaces aménagés à l’échelle du piéton. Cet ancien site industriel de 100 000 m2 est aujourd’hui propriété de Grenoble-Alpes Métropole.

Ses bâtiments sont actuellement utilisés par les services de la Métropole et de la Ville, et temporairement par des entreprises. Une concertation va démarrer pour définir avec les habitant-es les contours du projet : comment aménager les espaces publics à l’intérieur et autour du site ? Comment rendre accessible le lieu ? Comment donner envie aux habitant-es de le traverser, aussi bien en journée qu’en soirée ?

La concertation ira au-delà du périmètre de la friche, pour prendre en compte et intégrer les quartiers alentour. En amont des travaux de réaménagement, une déconstruction des éléments du site est nécessaire, telles que les deux halles vétustes et l’ensemble des dalles. La déconstruction de la plus grande halle démarre aussi ce mois-ci. Elle se fera pièce par pièce, pour limiter les nuisances et valoriser les matériaux quand cela est possible.

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.grenoblealpesmetropole.fr/754
courrielhttp://www.participation.lametro.fr

Ville parc

Ces deux opérations sont deux maillons du vaste projet GrandAlpe. Porté par la Métropole et les communes de Grenoble, Eybens et Échirolles, GrandAlpe vise à redynamiser le sud du territoire en le transformant en «ville parc», autour de trois axes : transition, environnement et social. Réparti sur 400 hectares, il concerne 30 000 habitant-es. 

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Quand les vacances riment avec solidarité

Le pavé se souvient

Le Bar Radis pointe à l’horizon