Nos interviews

Accueil >Découvertes >Nos interviews>« Transformer la ville le temps d’une journée pour faire jaillir les rencontres »

3 questions à Eric Piolle

« Transformer la ville le temps d’une journée pour faire jaillir les rencontres »

771479_Fete des tuilesGrenoble est-elle la ville amie du vélo ?

Grenoble est la ville idéale pour le vélo ! Elle figure parmi les villes plus plates de France et sa superficie fait à peine… 18 km2. En quelques coups de pédale, on se rend d’un bout à l’autre de la ville, plus facilement qu’en voiture. Peu onéreux, pas de bouchons (les Grenoblois y sont bloqués en moyenne 39 heures par an !), le stationnement gratuit et facile, zéro pollution : se déplacer à vélo, c’est se simplifier la vie ! D’ailleurs, les Grenoblois l’ont bien compris puisqu’en dix ans, à Grenoble, la pratique du vélo a augmenté de… 40 % et plus de 6 000 métrovélos sont en circulation !

Alors, demain… tous à vélo ?

La Grenoble d’hier, issue des Jeux olympiques de 1968, faisait le pari du tout voiture. Rappelons-nous à quoi ressemblait Grenoble avant l’arrivée du tram et des piétonisations… avec ses quatre voies qui arrivaient jusqu’au cœur de ville !
La Grenoble de demain, qui se construit jour après jour avec les Grenoblois, ne reproduira pas les erreurs du passé : nous ne remplacerons pas la domination de la voiture par celle du vélo. Chaque mode de déplacement doit pouvoir trouver sa juste place, en pleine sécurité, pour rester une liberté. Oui, la voiture est parfois indispensable. Oui, souvent, le vélo est plus malin. Composons entre tous les modes de déplacement, avec la marche et les transports en commun ! Le défi de notre génération, c’est bâtir et aménager la ville (et la métropole !) simple, fluide et répondant aux besoins de chacun.

Dans un mois, la deuxième édition de la Fête des Tuiles. Quoi de neuf ?

Transformer la ville le temps d’une journée pour faire jaillir de la convivialité, des rencontres, des découvertes : c’est le pari audacieux de la Fête des Tuiles. Il manquait à Grenoble une grande fête populaire, comme à Lille ou Dunkerque. Avec 80 000 participants, la première Fête des Tuiles a été une belle réussite. On en garde tous de bons souvenirs.
Pour la deuxième Fête des Tuiles, le défilé sera deux fois plus imposant et les animations seront encore plus inventives ! Avec un nouveau lieu à découvrir : le Marché d’intérêt national et sa voûte de béton superbe, qui accueillera notamment la soirée de concert à la nuit tombée ! Grenobloises, Grenoblois, le samedi 4 juin : allons marcher ensemble sur les deux cours !

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi